Diaporama - Les statistiques superflues des 24 heures du Mans 2018

Les 24 heures du Mans sont l'une des plus grandes courses de l'Histoire du sport automobile et attirent un grand nombre de pilotes de tous horizons. Retrouvez les chiffres concernant les pilotes et équipages qui y sont présents !

Diaporama - Les statistiques superflues des 24 heures du Mans 2018
24
24
1/13

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

C'est le nombre de pilotes au départ des 24 Heures ayant déjà pris part à au moins un Grand Prix de Formule 1 (ici, Petrov et Button)
5
5
2/13

Photo de: Marc Fleury

Parmi ces 24 pilotes, 5 sont des vainqueurs de Grand Prix : Alonso, Button, Montoya (photo), Fisichella et Maldonado
2
2
3/13

Photo de: McLaren

Et encore parmi ceux-ci, on retrouve deux Champions du Monde F1 : Fernando Alonso (2005-2006) et Jenson Button (2009) !
1
1
4/13

Photo de: Toyota Racing

Un unique équipage, celui de la Toyota #8, aligne 3 pilotes ayant une expérience en F1. Le trio Alonso/Buemi/Nakajima a disputé 391 GP mais ne cumule "que" 12 départs au Mans.
60
60
5/13

Photo de: JEP / Motorsport Images

C'est le nombre d'équipages – et donc de voitures – présents sur la grille des 24 Heures du Mans 2018.
180
180
6/13

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

A raison de trois pilotes par auto, on trouve donc 180 pilotes au départ dans la Sarthe.
1
1
7/13

Photo de: Eric Gilbert

Il y a une seule femme engagée sur l'édition 2018 des 24 Heures du Mans. L'agitatrice de statistiques est la Danoise Christina Nielsen. Elle pilote la Porsche 911 RSR #80 du team Ebimotors en catégorie LMGTE AM. Elle prendra son troisième départ au Mans (ici en 2016).
3
3
8/13

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

Ils sont trois à être âgés de plus de 60 ans au départ : Mark Patterson (66 ans, 5 mois et 27 jours), ici en photo, Tracy Krohn (63 ans) et Jan Lammers (62 ans). Ils comptent respectivement 5, 12 et 23 participations aux 24 Heures du Mans. La première participation de Lammers remonte à 1983 !
30%
30%
9/13

Photo de: Toyota Racing

C'est le taux de rookies dans les équipages LMP1 ! Cela représente 9 des 30 pilotes.
2
2
10/13

Photo de: Marc Fleury

Les deux pilotes les plus jeunes du plateau sont nés… le même jour ! Philip Hanson (Ligier United Autosport #22, en photo) et Julien Andlauer (Porsche Dempsey Proton Racing #77) sont tous deux nés le 05/07/1999 !
2
2
11/13

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

Deux pilotes encore, qui célébreront leur anniversaire en plein pendant la course : Enzo Guibbert aura 23 ans samedi, tandis qu'André Negrao (photo) fêtera ses 26 ans dimanche.
1
1
12/13

Photo de: Marc Fleury

Jan Magnussen (Corvette #63) a la particularité d'être le seul pilote aligné à être aussi Papa d'un fils pilote F1 en activité : Kevin Magnussen.
34
34
13/13

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

La France est le pays le plus représenté au départ, avec 34 pilotes, dont deux équipages complets. Suivent la Grande-Bretagne (29 représentants) et les États-Unis (23 pilotes). Ces trois nationalités représentent 47% de la grille. Il y a 33 nationalités représentée au départ 2018.
partages
commentaires
Un capteur défaillant à l'origine du chrono annulé chez ByKolles

Article précédent

Un capteur défaillant à l'origine du chrono annulé chez ByKolles

Article suivant

Mecachrome et Ginetta main dans la main pour avancer

Mecachrome et Ginetta main dans la main pour avancer
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021