Dumas - "Maintenant, il ne reste que 24 heures à faire!"
2015 24 Hours of Le Mans Pole Winner #18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
2015 24 Hours of Le Mans Pole Winner #18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

B.D., Le Mans - Même si la piste est restée parfaitement sèche tout au long des qualifications de ce jeudi, alors que les orages étaient attendus sur la Sarthe, rien n'est venu entraver la domination de Porsche dans l'exercice du tour rapide. Les chronos établis la veille n'ont pas évolué dans le gratin de la catégorie LMP1.

La tour record signé par Neel Jani à bord de la n°18 mercredi soir, dès sa première tentative, était bel et bien le bon. Un tour en 3:16.887 qui entre dans l'histoire comme la marque la plus rapide de l'histoire sur le tracé nouvelle version, existant dans cette configuration depuis 2007.

Voir aussi - Le Mans - La grille de départ en images

"C'est spécial. C'est la pole, le record du tour, tout ça avec Porsche", a confié Jani à Motorsport.com. "C'est ma première pole au Mans et Le Mans ce n'est pas n'importe quoi, donc c'est quelque chose de spécial."

"Je crois que ça va être une course très dure contre les Audi. On ne doit pas imaginer que ça va être facile car on a vu ça à Silverstone et Spa."

Le Suisse, qui partage son baquet avec Marc Lieb et Romain Dumas, a-t-il déjà marqué l'histoire du Mans avec ce record de la piste?  "J'espère", répond-il. "Pour moi c'est juste incroyable d'avoir cette pole et le record du circuit avec Porsche."

Historique et symbolique, cette pole position n'est en rien une garantie de victoire au Mans. Neuf fois seulement dans l'histoire mancelle, le vainqueur s'est élancé depuis la première place sur la grille de départ.

Dumas prudemment optimiste

Mais Porsche pourra compter sur un contingent en ordre de marche, puisque les protos allemands n°18 et 17 suivent de près pour occuper les trois premières positions sur la grille.

"Nous sommes forcément contents", se réjouit Romain Dumas. "Maintenant, on sait qu'il ne reste que vingt-quatre heures à faire, c'est un peu le problème!"

"C'est surtout bien que les trois Porsche soient aux trois premières places. Je pense que nous savions qu'en qualifications, nous serions très performants, mais nous le sommes toujours, donc forcément, ce n'est pas une énorme surprise pour nous. Mais c'est toujours intéressant, et je pense que cet après-midi en tout cas, personne n'a joué la qualif mais ce qui est très bien, c'est que nous avons travaillé pour la course. Je pense qu'on peut voir que nous sommes performants. Audi l'est aussi, mais je pense que nous sommes pas mal. Nous verrons."

"Je pense que cela va partir très vite. Cela va être une course de sprint. Il faut essayer de rester en-dehors des embûches et de toute manière, ce sont les erreurs qui feront la course. Il faut essayer d'avoir le plus de fiabilité possible, c'est ce qui va faire la différence."

partages
Qualifs 3 - Pole position historique et triplé pour Porsche!

Article précédent

Qualifs 3 - Pole position historique et triplé pour Porsche!

Article suivant

Magnussen et Corvette privés de 24 Heures du Mans

Magnussen et Corvette privés de 24 Heures du Mans
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021