Le Mans 66
Dossier

Le Mans 66

La Ferrari 330 P3, une réponse trop timide à la Ford GT40

En 1963, la règlementation fut entièrement revue pour les 24 Heures du Mans, et Ferrari conçut la 250 P, qui lui permit d'assoir sa domination sur l'épreuve sarthoise, où elle était invaincue depuis 1960. Pendant trois années de plus, la 250 P et ses descendantes, la 275 P et la 250 LM, firent les beaux jours de la marque italienne. Voyant Ford monter en puissance à mesure que la GT40 était développée, Ferrari décida de concevoir la réponse à cette dernière nommée 330 P3, l'autre star du film LE MANS 66.

La Ferrari 330 P3, une réponse trop timide à la Ford GT40

Troisième déclinaison de la Ferrari 330 P, qui avait terminé deuxième des 24 Heures du Mans 1964, cette P3 conservait le V12 de 4.0 litres de 420 chevaux de sa devancière, mais son châssis tubulaire était plus court et plus large, tandis que le bloc était allégé de 30 kilos pour pouvoir lutter contre la Ford GT40, qui s'annonçait redoutable. En début d'année, Ferrari engagea encore la 250 LM aux 24 Heures de Daytona, mais les quatre Italiennes abandonnèrent, et la 330 P3 fit ses débuts aux 12 Heures de Sebring, qui se soldèrent aussi par un abandon.

Sur le plan de la performance, Ferrari avait réussi son pari et la 330 P3 se montra à la hauteur de sa rivale. Durant les premières heures des 24 Heures du Mans 1966, l'Italienne était même la seule à résister à l'arme fatale apportée par Ford et développée par Carroll Shelby, interprété par Matt Damon dans LE MANS 66. Au début de la nuit, c'était même la Ferrari 330 P3 Spyder de Richie Ginther qui menait, devant celle de Mike Parkes, puis les Ford de Ken Miles et Dan Gurney.

La nuit fut toutefois fatale à deux des trois Ferrari 330 P3, tandis que celle de l'équipage composé de Lorenzo Bandini et Jean Guichet pointait hors du top 10, avant de finalement capituler en fin d'épreuve. Un résultat injuste pour la GT italienne, dont les performances auraient pu lui permettre d'aller contester la suprématie de son emblématique rivale. La domination de Ferrari s'arrêta après six années et la 330 P3 fut remplacée par la P4, qui ne parvint pas à reprendre le trône à la Ford GT40. Le rythme infernal tenu par cette dernière pendant les deux tours d'horloge fut fatal à la mécanique italienne, très rapide mais trop fragile pour lutter face aux créations de Shelby.

Voir aussi :

Sponsorisé par Le Mans 66, le 13 novembre au cinéma

partages
commentaires
Les Hypercars rouleront exclusivement en pneus Michelin

Article précédent

Les Hypercars rouleront exclusivement en pneus Michelin

Article suivant

Ford GT40, ou le génie de Shelby pour battre Ferrari

Ford GT40, ou le génie de Shelby pour battre Ferrari
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021