24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Ferrari envisage un joker de développement pour sa 499P cette saison

Récemment vainqueur des 24 Heures du Mans pour la deuxième fois d'affilée, Ferrari envisage d'utiliser un joker de développement pour son Hypercar 499P, qui pourrait arriver d'ici la fin de la saison du WEC.

#50 Ferrari AF Corse Ferrari 499P: Antonio Fuoco, Miguel Molina, Nicklas Nielsen

#50 Ferrari AF Corse Ferrari 499P: Antonio Fuoco, Miguel Molina, Nicklas Nielsen

Photo de: Rainier Ehrhardt

Lancée en compétition début 2023, la nouvelle Ferrari Hypercar 499P a connu une première campagne solide, marquée par six podiums, dont bien évidemment une victoire mémorable aux 24 Heures du Mans pour le retour du constructeur italien dans la Sarthe dans la catégorie reine.

Si les Ferrari ont semblé dominées par la concurrence, notamment Porsche et Toyota, lors du début de saison en WEC, la marque italienne a frappé fort en remportant les 24 Heures du Mans pour la deuxième fois d'affilée cette année.

Lire aussi :

Ferdinando Cannizzo, le directeur technique du département endurance de Ferrari, a confié que les 499P ferait l'objet d'un joker de développement, comme le permet le règlement, ce qui pourrait être fait d'ici la fin de la saison 2024. Pour rappel, chaque constructeur dispose de cinq joker de développement sur son prototype LMH ou LMDh, après en avoir fait une demande auprès de la FIA et de l'ACO.

"Nous envisageons d'introduire un joker cette année ou l'année prochaine", a ainsi déclaré Canizzo lors de la semaine mancelle. "Nous n'avons pas encore pris de décision, mais nous continuons à développer ce joker car nous avons identifié des points à améliorer. Mais avant de faire appel à des jokers, nous voulons comprendre les performances ultimes de la voiture."

"Nous devons être beaucoup plus compétitifs dans toutes les conditions – cette course est une leçon parfaite pour nous", continue le technicien italien, reconnaissant que Toyota affichait un avantage de performance dans des conditions mouillées ou mixtes.

BMW attend de voir

A l'inverse, BMW a affirmé qu'elle n'utiliserait pas de Joker sur son prototype LMDh avant la fin de la saison 2024. Le constructeur bavarois a lancé l'an passé son prototype M8 Hybrid V8 en championnat IMSA américain avec le Team RLL, et a ajouté cette saison un programme en WEC, gérée par l'équipe belge WRT.

Les Hypercars BMW n'ont toutefois pas rencontré le succès escompté, et sont apparues en retrait jusque-là face aux Ferrari, Porsche ou Cadillac.

La BMW M Hybrid V8 peine à rejoindre le groupe de tête

La BMW M Hybrid V8 peine à rejoindre le groupe de tête

Photo de: Nikolaz Godet

Malgré cela, Andreas Roos, le directeur de la compétition chez BMW, exclut un joker de développement dans un futur proche. "Non, pas pour le moment", explique-t-il. "Il est certain que nous étudions et vérifions les domaines dans lesquels nous pourrions progresser. Mais il n'y a rien qui se passe pour l'instant qui nous permette de dire que nous avons besoin d'un joker pour ceci ou cela."

Si tout le monde utilise des jokers et développe sa voiture, c'est d'abord un sujet coûteux et il est difficile d'avoir une BoP dans la bonne fenêtre.

Roos juge également que des évolutions permanentes chez les constructeurs compliqueraient la tâche des instances gouvernantes, qui tentent d'équilibrer les performances avec la BoP.

"Il existe un système d'équilibre des performances qui devrait être en mesure de rapprocher les voitures les unes des autres et c'est l'approche à adopter pour équilibrer le peloton", rappelle-t-il. "Si tout le monde utilise des jokers et développe sa voiture, c'est d'abord un sujet coûteux et il est difficile d'avoir une BoP dans la bonne fenêtre parce qu'on repart à zéro."

"Nous constatons tous dans d'autres championnats que tant que les voitures et les choses sont stables, il est beaucoup plus facile d'amener les voitures et de les ajuster à la même fenêtre. Il est donc évident que nous devons nous demander s'il y a des sujets sur lesquels il faut vraiment se pencher et peut-être utiliser un joker, ou s'il y a d'autres moyens, disons, d'égaliser les chances. "

Avec Gary Watkins

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent McLaren planche encore et toujours sur une arrivée en Hypercar
Article suivant Vanthoor ne décolère pas après Kubica : "Il l'a fait exprès !"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France