Pas de troisième Ferrari en GTE Pro au Mans

Contrairement à l'année passée, Ferrari ne renforcera pas son programme d'usine avec AF Corse pour sa participation aux 24 Heures du Mans.

Pas de troisième Ferrari en GTE Pro au Mans
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado, Daniel Serra
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Davide Rigon, Sam Bird, Miguel Molina
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado, Daniel Serra
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado, Daniel Serra
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado, Daniel Serra
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE EVO: Alessandro Pier Guidi, James Calado, Daniel Serra

Ferrari n'alignera pas de troisième voiture en GTE Pro lors de la prochaine édition des 24 Heures du Mans. Contrairement à l'année dernière, la firme au cheval cabré ne comptera que sur les deux 488 GTE engagées par AF Corse tout au long de la Super Saison du WEC.

Face à l'armada annoncée de Porsche avec quatre 911 RSR, et probablement autant de Ford GT, ce à quoi il faudra ajouter les BMW, les Aston Martin et les Corvette, la tâche sera relevée pour Ferrari en juin prochain dans la Sarthe. Mais l'opportunité du troisième équipage est définitivement exclue.

"Il n'y aura pas de troisième voiture officielle comme l'année dernière", a confirmé à Motorsport.com Antonello Coletta, patron de la compétition GT chez Ferrari. "La raison est simple : l'année dernière, nous avions une belle opportunité avec un sponsor, et cette année nous ne l'avons pas."

Lire aussi :

Pour former l'équipage de la Ferrari AF Corse #51, Daniel Serra devrait à nouveau rejoindre les habituels titulaires James Calado et Alessandro Pier Guidi. Sur la #71, c'est Miguel Molina qui devrait compléter le trio formé avec Sam Bird et David Rigon. Ces équipages seront également d'actualité pour les 1000 Miles de Sebring à la mi-mars.

En 2018, les trois Ferrari AF Corse avaient bouclé les 24 Heures du Mans en 20e, 22e et 24e position, sans pouvoir faire mieux que la cinquième place de la catégorie GTE Pro pour la mieux classée d'entre elles.

Organisateur des 24 Heures du Mans, l'Automobile Club de l'Ouest doit annoncer le 11 février prochain une première liste de 50 concurrents invités à participer à l'épreuve, avant une sélection finale présentée le 1er mars.

Propos recueillis par Gary Watkins  

 

partages
commentaires
C'était un 24 janvier : Toyota se relance à l'assaut du Mans

Article précédent

C'était un 24 janvier : Toyota se relance à l'assaut du Mans

Article suivant

Du "50-50" pour voir Alonso rester en WEC

Du "50-50" pour voir Alonso rester en WEC
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021