Une Ford GT privée pour la première fois au Mans

La prochaine édition des 24 Heures du Mans verra pour la première fois l'engagement d'une Ford GT privée, dans la catégorie GTE Am. Jamais depuis le retour de Ford en 2016 un de ses modèles n'a roulé dans la Sarthe en dehors du programme d'usine.

Une Ford GT privée pour la première fois au Mans

L'équipe Keating Motorsport a décroché une invitation pour Le Mans du fait de ses résultats en IMSA. Et si l'an passé la structure alignait une Ferrari 488 en collaboration avec Risi Competizione, elle engagera cette fois une Ford GT. À son volant, Ben Keating sera associé à Jeroen Bleekemolen et Felipe Fraga. Et inévitablement, ils endosseront un costume de favoris…

Lire aussi :

"La saison dernière, Ben a décroché l'invitation pour Le Mans, donc nous savions déjà que nous pourrions participer à l'épreuve", explique Jeroen Bleekemolen à Motorsport.com. "Nous avons pris le temps de trouver la meilleure combinaison possible. L'an dernier, nous avions brièvement discuté avec Ford, mais ce n'était pas possible pour eux d'engager une voiture supplémentaire. Ils ont vu la rapidité de Ben, et le fait qu'il avait déjà une invitation. Ça a débouché sur des [nouvelles] discussions, et l'accord a été trouvé."

"Je pense que nous avons une bonne chance de nous battre pour la victoire. C'est toujours fantastique d'avoir l'opportunité de courir pour la victoire au Mans, et nous allons saisir l'occasion à pleines mains. Personne ne sait mieux que moi à quel point beaucoup de choses peuvent mal tourner, mais je pense que nous sommes parmi les favoris."

Keating devrait mener des premiers essais avec la Ford GT la semaine prochaine à Sebring, avec une voiture qui sera préparée par Ganassi. Il y aura ensuite un travail important sur le simulateur pour apprendre à connaître l'environnement à l'intérieur de la voiture.

Cette première apparition privée d'une Ford GT en WEC intervient alors que le programme d'usine du constructeur américain arrive à la fin d'un cycle, avec une incertitude majeure quant à sa poursuite au-delà de 2019. En cas de désengagement officiel de la marque, le modèle GT devrait encore avoir de beaux jours devant lui avec des équipes indépendantes.

"Nous pensons que la voiture que nous avons aujourd'hui, si nous ne continuons pas à courir comme équipe d'usine, pourrait devenir une voiture cliente, et nous soutiendrions ça", a récemment confié Mark Rushbrook, directeur de Ford Performance Motorsports.

Propos recueillis par Casper Bekking et Gary Watkins  

partages
commentaires
Les 42 premiers invités aux 24 Heures du Mans sont connus

Article précédent

Les 42 premiers invités aux 24 Heures du Mans sont connus

Article suivant

Hartley devrait faire son retour au Mans en 2019

Hartley devrait faire son retour au Mans en 2019
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021