Gavin craint que la course en GTE Pro ne soit "influencée par les P2"

Pilier de l'équipe Corvette Racing, Oliver Gavin pense que la gestion du trafic avec les nouveaux LMP2 sera de nature à jouer un rôle dans le déroulement de la course du côté des GT.

À 45 ans, Oliver Gavin dispute rien moins que ses seizièmes 24 Heures du Mans, et ses quinzièmes successifs au sein de l'équipe Corvette Racing. Le Britannique sait comment s'imposer au Mans, lui qui a triomphé avec le constructeur américain à quatre reprises au cours des années 2000, avant de répéter son succès il y a deux ans.

Cette année, Corvette aura fort à faire pour s'imposer en GTE Pro, face aux Ferrari, Aston, Ford et autres Porsche. Oliver Gavin s'attend à une bataille de tous les instants mais, surtout, à une course extrêmement rapide, en raison des conditions de pistes particulièrement favorables à l'occasion de cette édition 2017.

"Je pense que les conditions de piste sont très bonnes, nous avons eu peu de pluie ces derniers temps, je ne pense pas qu'il ait beaucoup plus beaucoup depuis la journée test et aujourd'hui", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Lorsque je suis monté dans la voiture en premier lors des essais, le circuit était très sale, mais le niveau d'adhérence était déjà assez élevé. Une fois que la piste a été nettoyé lors de la première heure, cela a commencé à aller très vite."

"Nous allons voir comment cela va se développer pour la course, je pense que nous allons connaitre une situation unique cette année dans le sens où nous allons partir sur une piste qui sera tout de suite dans des conditions que nous rencontrons habituellement seulement à partir du dimanche matin. Là, ça ira très vite dès le début. Je pense que ce sera l'une des éditions les plus rapides des 24 Heures du Mans. La nouvelle surface du circuit Bugatti nous permet d'aller plus vite."

Autre critère qui risque d'influencer le cours des choses dans les catégories GT, la gestion du trafic avec les nouveaux prototypes LMP2, dont les performances ont effectué un véritable bond en avant avec l'introduction de la nouvelle réglementation technique en 2017.

Je pense que ce sera l'une des éditions les plus rapides des 24 Heures du Mans.

Oliver Gavin

"Je pense que ce sera difficile avec le trafic, il y eu beaucoup de sorties cette année visiblement", poursuit Gavin. "Peut-être parce que les LMP2 sont bien plus rapides et qu'elles nous dépassent plus vite, il faut être vraiment très vigilant. Jusqu'à l'an passé, aucune P2 ne passait les GT à Tertre Rouge par exemple, à moins d'un très bon pilote au volant. Cette année, elles nous passent toutes là-bas, car elles ont davantage de puissance. Avant, on avait le temps de regarder et d'appréhender, maintenant elles sont tout de suite derrière vous. Il y a plus de chances que notre bataille en GTE Pro soit influencée par les P2".

Rien ne sert de courir...

Corvette peut-il renouer avec la victoire au Mans cette année ? Lors des qualifications, les C7.R ont marqué le pas lors d'une séance dominée par les Aston Martin et les Ferrari. Oliver Gavin et ses équipiers Tommy Milner et Marcel Fässler ont dû se contenter du dixième chrono sur la #64, alors que la voiture sœur, la #63 de Magnussen-Garcia-Taylor, s'est classée sixième. Mais Gavin sait que tout peut arriver sur une course de 24 heures.

"Habituellement, la course n'est pas forcément remportée par la voiture la plus rapide mais par l'équipe qui réagit le mieux dans les stands. C'est comme cela que nous avons gagné en 2015, et nous espérons répéter cela". 

Interview Guillaume Nédelec

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Oliver Gavin
Type d'article Interview
Tags trafic