Gavin : "C'est comme s'il y avait 30 LMP1"

Les LMP2 nouvelle génération ont atteint un niveau de compétitivité sans précédent, ce qui pourrait bien créer un nouveau phénomène dans la gestion du trafic aux 24 Heures du Mans.

Gavin : "C'est comme s'il y avait 30 LMP1"
#13 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Mathias Beche, David Heinemeier Hansson, Nelson Piquet Jr.
#24 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Tor Graves, Jonathan Hirschi, Jean-Eric Vergne
#47 Villorba Corse Dallara P217 Gibson: Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto, Andrea Belicchi
#35 Signatech Alpine A470 Gibson: Pierre Ragues, Andre Negrao, Nelson Panciatici
#64 Corvette Racing Corvette C7.R: Oliver Gavin, Tommy Milner, Marcel Fassler
#47 Villorba Corse Dallara P217 Gibson: Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto, Andrea Belicchi
#35 Signatech Alpine A470 Gibson: Pierre Ragues, Andre Negrao, Nelson Panciatici
#64 Corvette Racing Corvette C7.R: Oliver Gavin, Tommy Milner, Marcel Fassler

B.V., Le Mans - 341,3 km/h. Voici la vitesse la plus élevée atteinte lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Mais contre toute attente, ce n'est pas une LMP1 qui en est l'auteur : ce chiffre a été réalisé par la Dallara pilotée par Roberto Lacorte dans la catégorie LMP2. L'écart est de 10,5 km/h avec la première LMP1 hybride, la Toyota de Kazuki Nakajima, et de 43,3 km/h avec la GT la plus véloce, en l'occurrence la Corvette de Jan Magnussen !

Cette donnée inhabituelle pourrait révolutionner la gestion du trafic, d'autant que les LMP2 ont atteint un niveau de compétitivité sans précédent : l'Alpine de Nelson Panciatici a bouclé les 13,629 kilomètres du Circuit de la Sarthe en 3'29"809, un record pour une LMP2 et un chrono plus rapide que... la pole position de 2006 !

Ces paramètres signifient que les LMP2 dépasseront les GT plus souvent pendant la course, et surtout, avec un différentiel de vitesse plus élevé.

"Pour nous, c'est comme s'il y avait une trentaine de LMP1, parce que la vitesse des LMP2 n'est pas très différente de celle des LMP1", affirme Oliver Gavin, expérimenté pilote de l'écurie Corvette Racing en GTE Pro, avec inquiétude. "C'est génial qu'elles dépassent vite, mais si elles sont très groupées, il va y avoir des problèmes."

"Il faut faire très attention. Notre système de radar actuel marche très bien, mais il faut quand même faire attention. Cela va provoquer des problèmes en course, je suis sûr qu'il va y avoir des incidents. Je suis sûr qu'il va y en avoir un ou deux, car ils sont inévitables en course, mais c'est la nature du sport auto. Cela fait partie du Mans, et il faut faire attention. Voilà, c'est comme s'il y avait 30 LMP1."

Pour Nelson Panciatici, qui évolue donc en LMP2, le son de cloche est moins alarmiste, l'écart de vitesse plus élevé étant considéré comme un atout supplémentaire par le pilote français.

"C'est beaucoup plus facile de les dépasser parce qu'on arrive beaucoup plus vite, on a une vitesse de pointe qui est beaucoup plus importante que l'année dernière. Maintenant, on les rattrape plus souvent. C'est ça aussi qu'il faut gérer. Une fois qu'on est derrière les GT, il y a plus de facilité à gérer", conclut Panciatici.

 

partages
commentaires
Les plus belles photos de la Journée Test des 24 Heures du Mans

Article précédent

Les plus belles photos de la Journée Test des 24 Heures du Mans

Article suivant

Édito - Toyota 1 - Porsche 0 ?

Édito - Toyota 1 - Porsche 0 ?
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021