Ginetta : Le Mans 2018 sera une "opportunité en or" pour le LMP1 privé

Patron de Ginetta, Lawrence Tomlinson estime que le résultat des 24 Heures du Mans permet de mettre en lumière "l'opportunité en or" pour des équipes privées de s'aligner en LMP1 la saison prochaine.

Le week-end dernier, les 24 Heures du Mans ont été un cauchemar pour les cinq voitures du LMP1 Hybride, puisque les trois Toyota et les deux Porsche ont rencontré des ennuis techniques. Porsche a réussi à décrocher la victoire, mais sa voiture #2 a terminé la course avec seulement un tour d'avance sur la meilleure LMP2, l'ORECA #38 du Jackie Chan DC Racing, qui a occupé la tête pendant deux heures et demi. L'unique représentant du LMP1 privé, le ByKolles Racing, a abandonné dès le début de course après avoir rencontré des problèmes dans le premier tour, laissant le champ libre au peloton du LMP2.

Actuellement, la marque britannique Ginetta travaille sur son nouveau concept LMP1, programmé pour prendre la piste l'hiver prochain avant d'être engagé avec plusieurs exemplaires l'année prochaine en Championnat du monde d'Endurance. D'autres engagés tels que SMP Racing/Dallara et Perrinn sont attendus pour gonfler significativement les rangs du LMP1 non hybride en 2018.

Ginetta travaille étroitement avec Williams sur le développement de sa voiture, avec un modèle échelle 1:2 qui est passé pour la première fois dans la soufflerie de l'écurie de F1 la semaine dernière. Lawrence Tomlinson explique à Motorsport.com que les difficultés rencontrées au Mans par les équipes d'usine montrait qu'il y avait un potentiel pour aligner des écuries privées.

"Le week-end dernier, Le Mans a montré une nouvelle fois pourquoi c'est un si bon moment pour passer en LMP1 quand on est un privé, car si vous aviez une voiture rapide et fiable, le potentiel était vraiment là pour une victoire incontestée, ce qui n'a pas été le cas ces dernières années", note Tomlinson.

"Ce n'était pas bon pour les équipes d'usine. Mais il y a une formidable opportunité pour le LMP1 d'être bien plus abordable et accessible. Il y a seulement quatre voitures hybrides en WEC, uniquement cinq au Mans, et la fiabilité est un domaine clé. Cette année, ils ne l'avaient pas. Les LMP1 hybrides sont tellement techniques désormais."

"Nous avons une mécanique simple, testée et éprouvée dans notre voiture. C'est ce qu'il faut pour être fiable au Mans. Et le week-end dernier a prouvé que si vous pouvez rouler en étant fiable et avec un bon rythme, vous pouvez gagner la course à la régulière sans être une équipe d'usine."

 

La Ginetta P1 dans la soufflerie Williams

Ginetta a déjà effectué un important travail de design en CFD avec sa nouvelle voiture, qui sera alignée par des écuries privées bénéficiant du soutien de l'usine l'an prochain. Tomlinson a indiqué que le constructeur prévoyait un minimum de quatre passages supplémentaires à la soufflerie Williams avant le début des essais en piste au mois de novembre.

"Nous abordons le développement de notre nouvelle voiture exactement de la même manière qu'une équipe d'usine le voudrait", assure-t-il. "Nous sommes bien avancés avec la voiture. Nous avons déjà fait 100 passages CFD avec différentes itérations, et nous sommes ravis des chiffres que nous avons recueillis en soufflerie."

"Nous travaillons avec des gens expérimentés, et c'est le moment parfait pour ce projet. Nous avons même parlé à des constructeurs de notre voiture et du potentiel qu'elle a pour l'avenir. Mais ce ne sont que des conversations générales pour le moment."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Type d'article Actualités
Tags ginetta, lmp1