Les Toyota abandonnent, Porsche s'empare de la tête !

Mauvaise surprise dans la marche en avant de Toyota en course. Après les ennuis de la Toyota #8, voici que la #7 semble souffrir de son embrayage et fait face à toutes les peines du monde pour rentrer aux stands.

G.N., Le Mans - Comme une mauvaise blague, l'image vient de s'afficher sur les écrans. Après avoir dominé les dix premières heures de course, voici que la Toyota TS050 Hybrid de Sarrazin-Kobayashi-Conway a été annoncée au ralenti au début du circuit vers 0h40. 

Le prototype japonais, piloté par Kamui Kobayashi, a tenté de rentrer au ralenti aux stands, en devant parcourir les quelque 13 km restants du circuit, sans succès. Une aubaine pour la Porsche 919 Hybrid #1 de Lotterer-Jani-Tandy, qui s'empare de la tête de course.

 

Après la Toyota #8 arrêtée en début de nuit pour un problème de freins, c'est donc au tour de la #7 de rencontrer des ennuis de fiabilité pour cette course partie à haute vitesse depuis 15h, samedi après-midi. Selon Toyota, ce serait un embrayage récalcitrant, mais la voiture japonaise rencontre toutes les peines du monde pour revenir à son garage.

C'est donc un duel pour la victoire qui s'annonce entre la Porsche #1 et la Toyota #9 de Lapierre-Kunimoto-López... Mais la #9 se retrouve au ralenti quelques minutes plus tard à cause d'une crevaison provoquée par un accrochage avec une LMP2, avant de s'enflammer. Les chances de victoire du constructeur japonais s'envolent définitivement, dans la stupéfaction générale et la consternation du stand Toyota.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Sous-évènement Course - Samedi
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Stéphane Sarrazin , Mike Conway , Kamui Kobayashi
Type d'article Actualités
Tags 24 heures, fiabilité, le mans, toyota