Ils revivent au Mans : Kamui Kobayashi

Kamui Kobayashi débute sa carrière en F1 lors du Grand Prix du Japon 2009

Kamui Kobayashi débute sa carrière en F1 lors du Grand Prix du Japon 2009. Le pilote japonais remplace Timo Glock, malade, pour les essais libres du vendredi. Le samedi, Glock est victime d'un accident et est forfait pour la course, mais il est alors trop tard pour que Kobayashi prenne part à la course. La convalescence de Glock prend cependant plus de temps que prévu et le Japonais est finalement titularisé chez Toyota pour le Grand Prix du Brésil, avant dernière course de la saison. Pour son premier Grand Prix, il se qualifie à la 11e place après des qualifications disputées sous des trombes d'eau. En course, il conserve un long moment la 6e place avant de s'accrocher avec Nakajima, mais termine tout de même la course à la 9e place. A Abu Dhabi, dernier rendez-vous du calendrier, le pilote japonais se qualifie à la 12e place et décroche la 6e place en course. Il inscrit ainsi ses trois premiers points en F1 et se crée un fanclub qui ne fera que grandir par la suite. En 2010, alors que Toyota annonce son retrait de la F1, Kobayashi décide de rejoindre Sauber. Après un début de saison difficile (six abandons en huit courses), le Japonais marque enfin des points en Europe (Valence) alors qu'il s'était élancé de la 18e place. Pour sa première saison complète en F1, il inscrit 32 points et surclasse ses deux équipiers de la saison : Pedro de la Rosa et Nick Heidfled, 6 points chacun. En 2011, Kamui est chez Sauber, où il est associé à Sergio Pérez. Il inscrit des points à six reprises lors des sept premiers Grand Prix. Il s'illustre particulièrement lors du Grand Prix de Turquie, où il remonte de la 24e à la 10e place, et à Monaco, où il termine 5e. Finalement, Kobayashi marque 30 points, soit deux de moins qu'en 2010 et devance Pérez de 16 points. En 2012, Peter Sauber aligne le même duo de pilote. Kobayashi entre à neuf reprises dans les points et signe son premier podium à domicile sur le tracé de Suzuka. Incroyable course, c’est mon premier podium, et devant énormément de fans japonais très fiers,” avait déclaré Kobayashi à l'issu du Grand Prix. “Bien entendu, j’ai roulé un peu pour sauver ma carrière”, ajoutait le Japonais, sachant sa place menacée dans l'écurie suisse. Malheureusement, la saison du Japonais est éclipsée par les trois podiums de Pérez qui quitte Sauber pour rejoindre McLaren. Malgré huit millions d'euros de soutiens, Kobayashi ne parvient pas à trouver un volant de titulaire en F1 pour la saison 2013. Il se tourne alors vers L'Endurance et le WEC avec Ferrari dans la catégorie LM GTE Pro. A 26 ans, il devient le premier Asiatique pilote officiel pour Ferrari. “C'est un honneur pour moi de faire partie de la famille Ferrari”, déclare-t-il. “Ce sera la première fois que je disputerai des courses en endurance. Je suis impatient de travailler avec AF Corse et j'espère vraiment viser le titre, avec mes équipiers. Je vais beaucoup travailler et tout donner dans ce nouveau chapitre de ma carrière, en sachant que je peux compter sur le soutien de tous mes fans.” Dans le team AF Corse, Kobayashi est associé à Tony Vilander. Les deux pilotes ont déjà deux podiums en deux courses en ce début de saison : 2e lors des 6H de Silverstone et 3e lors des 6H de Spa. Fin juin, il disputera pour la première fois de sa carrière les 24H du Mans, après s'être également fait le plaisir récent de piloter une Ferrari F1...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Pedro de la Rosa , Peter Sauber , Timo Glock , Kamui Kobayashi , Sergio Pérez
Équipes Sauber , AF Corse
Type d'article Actualités