En images : la nostalgie du pesage...

En l'absence de 24 Heures du Mans en ce mois de juin, c'est un doux parfum de nostalgie qui envahit certains. Il n'y a pas de mal à l'entretenir.

En images : la nostalgie du pesage...

Si ce maudit COVID-19 n'avait pas bouleversé le monde et cette année 2020, ce dimanche serait très animé dans le centre-ville du Mans. Aujourd'hui, il y a bien quelques averses orageuses, mais ce n'est pas ce qui aurait découragé les passionnés. Au lieu de ça, la place de la République est calme, bien trop calme.

Lire aussi :

La pandémie a mis le monde à l'arrêt pendant près de trois mois et bouleversé les calendriers. Pour les 24 Heures du Mans, il faudra attendre septembre, et c'est déjà une chance de se dire que, finalement, l'événement a probablement été "sauvé". En revanche, il est déjà certain qu'il se fera sans l'organisation en pleine ville des traditionnelles vérifications techniques, plus couramment baptisées "Pesage". Pas de foule, pas de défilé de voitures, pas de dépanneuses qui multiplient les allers-retours, pas de pilotes assaillis par les demandes de selfies et d'autographes... rien de tout ça.

Ce dimanche donne habituellement le coup d'envoi d'une folle semaine. Alors que le temps s'est suspendu avant de reprendre peu à peu son court, voici pour les plus nostalgiques une sélection subjective d'une vingtaine de clichés. Tous sont extraits des plus belles réalisations de nos photographes lors des cinq dernières éditions des 24 Heures du Mans. En espérant qu'elle vous fasse ressentir, ne serait-ce que quelques secondes, un peu de cette ambiance si particulière...

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre. 

1/28

Photo de: James Holland

2/28

Photo de: Eric Gilbert

3/28

Photo de: James Holland

4/28

Photo de: Eric Gilbert

5/28

Photo de: Eric Gilbert

6/28

Photo de: Eric Gilbert

7/28

Photo de: Eric Gilbert

8/28

Photo de: Marc Fleury

9/28

Photo de: Marc Fleury

10/28

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

11/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

12/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

13/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

14/28

Photo de: Marc Fleury

15/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

16/28

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

17/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

18/28

Photo de: Marc Fleury

19/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

20/28

Photo de: Marc Fleury

21/28

Photo de: Marc Fleury

22/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

23/28

Photo de: Nikolaz Godet / Motorsport.com

24/28

Photo de: JEP / Motorsport Images

25/28

Photo de: Marc Fleury

26/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

27/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

28/28

Photo de: Rainier Ehrhardt

partages
commentaires
SAFEIS sera le sponsor titre des 24H du Mans Virtuelles

Article précédent

SAFEIS sera le sponsor titre des 24H du Mans Virtuelles

Article suivant

Le Mans 1972 : le jour où Hill a conquis la Triple Couronne

Le Mans 1972 : le jour où Hill a conquis la Triple Couronne
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021