Journée Test des 24 Heures du Mans, mode d'emploi

Essentielle et incontournable pour les concurrents, la Journée Test des 24 Heures du Mans se déroule dimanche. Prélude ou répétition générale, il est impossible d'y couper !

Journée Test des 24 Heures du Mans, mode d'emploi
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Stéphane Sarrazin
#31 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Julien Canal, Bruno Senna, Nicolas Prost
La ligne droite du circuit du Mans avec les tribunes
Des logos ORECA et Jackie Chan
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Un logo Motorsport.com dans la voie des stands
La voiture de sécurité BMW des 24 Heures du Mans
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#17 IDEC Sport Racing Ligier JS P217 Gibson: Patrice Lafargue, Paul Lafargue, David Zollinger

B.D., Le Mans - Organisée comme chaque année deux semaines tout juste avant l'épreuve, la Journée Test des 24 Heures du Mans est avant tout la première et unique occasion de rouler sur le tracé de 13,629 km. Le Circuit de la Sarthe, non permanent, emprunte en effet des portions du réseau routier, qui sont fermées très tôt le matin à la circulation. Cette année, la portion du tracé du Bugatti présentera comme nouveauté d'avoir été entièrement resurfacée durant l'hiver.

Dimanche, les soixante concurrents de l'édition 2017 disposeront de huit heures de roulage, articulées autour d'une pause déjeuner. La séance matinale se déroulera de 9h à 13h, celle de l'après-midi de 14h à 18h. Si l'intégralité des invités aux 24 Heures du Mans doivent y participer, ils ont en revanche la possibilité de modifier leurs équipages s'ils le souhaitent. Cela peut notamment permettre de répondre à un programme précis, ou de satisfaire aux exigences réglementaires pour certains. À noter qu'aucune voiture ne figurant pas parmi les invités ne vient s'ajouter cette année au plateau Journée Test.  

En effet, la Journée Test est aussi un examen de passage pour quelques pilotes, à commencer par les débutants au Mans ou ceux qui n'ont pas roulé sur le circuit depuis cinq ans ou plus. Ils doivent réaliser un minimum de dix tours, dont cinq chronométrés, et les commissaires peuvent se réserver le droit d'en écarter un "si ses performances ou ses aptitudes sont jugées insuffisantes".

Toyota module ses équipages

Dans les rangs du LMP1, Toyota a choisi de donner l'opportunité à ses pilotes de rouler dans plusieurs baquets. Ce sera notamment le cas de Nicolas Lapierre, Yuji Kunimoto ou encore José María López. Chez Porsche, les équipages sont inchangés, mais le réserviste – et tenant du titre – Marc Lieb est inscrit sur les deux 919 Hybrid, au volant desquelles il emmagasinera de l'expérience, au cas où… On peut également rappeler le changement de pilote chez ByKolles, où Marco Bonanomi remplace James Rossiter.

L'autre changement notable, ces derniers jours, a eu lieu chez Ford en LMGTE Pro, Sébastien Bourdais ne pouvant tenir sa place. S'il est remplacé par un autre pilote d'IndyCar, Tony Kanaan, ce dernier n'est pas présent ce dimanche en raison de son engagement sur la double manche de Detroit. Le Brésilien est exempt des dix tours obligatoires pour les rookies au Mans, compte tenu de son statut platinum dans la catégorisation FIA des pilotes.

Enfin, concernant la météo, c'est un ciel en partie voilé qui devrait attendre les pilotes en piste dimanche, et une température ne dépassant pas la vingtaine de degrés. La pluie devrait se tenir à l'écart du circuit manceau. 

partages
commentaires
Olivier Pla : "On s'attend à ce que tout le monde soit très fort"
Article précédent

Olivier Pla : "On s'attend à ce que tout le monde soit très fort"

Article suivant

Barrichello : "Monza, Monaco, Indianapolis, et maintenant Le Mans"

Barrichello : "Monza, Monaco, Indianapolis, et maintenant Le Mans"
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021