Journée Test des 24 Heures du Mans : mode d'emploi

Essentielle et incontournable pour les concurrents, la Journée Test des 24 Heures du Mans se déroule ce dimanche 3 juin. Prélude ou répétition générale, il est impossible d'y couper !

Journée Test des 24 Heures du Mans : mode d'emploi

B.D., Le Mans - Organisée comme chaque année deux semaines tout juste avant l'épreuve, la Journée Test des 24 Heures du Mans est avant tout la première et unique occasion de rouler sur le tracé de 13,626 km. Le Circuit de la Sarthe, non permanent, emprunte en effet des portions du réseau routier, qui sont fermées très tôt le matin à la circulation.

Le tracé a fait l'objet durant l'hiver de deux modifications. La première concerne les virages Porsche, avec l'installation d'une grande zone de dégagement à la sortie de la dernière courbe dans l'enchaînement des quatre virages rapides. La seconde se situe dans la ligne droite des stands, avec l'apparition d'un portique de feux qui marque le changement d'emplacement de la ligne de départ. La ligne de chronométrage et d'arrivée reste en revanche à sa place historique, au pied du podium et de la pendule Rolex. 

Les préparatifs dans la voie des stands

Qui roule ?

Ce dimanche 3 juin, les soixante concurrents de l'édition 2018 disposeront de huit heures de roulage, articulées autour d'une pause déjeuner. La séance matinale se déroulera de 9h à 13h, celle de l'après-midi de 14h à 18h.

L'intégralité des invités aux 24 Heures du Mans doivent y participer, mais ils ont la possibilité de modifier leurs équipages s'ils le souhaitent : on retrouve ainsi les quatre catégories LMP1 (10 autos), LMP2 (20 autos), LMGTE Pro (17 autos) et LMGTE Am (13 autos). Cela peut notamment permettre de répondre à un programme précis, ou de satisfaire aux exigences réglementaires pour certains. 

Cette Journée Test est un examen de passage pour certains pilotes, à commencer par les débutants au Mans ou ceux qui n'ont pas roulé sur le circuit depuis cinq ans ou plus. C'est le cas de nombreux grands noms présents pour cette 86e édition, parmi lesquels Fernando Alonso, Jenson Button ou Juan Pablo Montoya : comme tout rookie dans la Sarthe, chacun d'entre eux devra réaliser dimanche un minimum de dix tours, dont cinq chronométrés. Les commissaires peuvent se réserver le droit d'écarter un pilote débutant au Mans "si ses performances ou ses aptitudes sont jugées insuffisantes".

#47 Cetilar Villorba Corse Dallara P217 Gibson: Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto, Felipe Nasr

Quelle météo ?

Les prévisions météorologiques sont plutôt bonnes pour cette Journée Test. Le soleil devrait briller la majeure partie du temps, et le mercure devrait grimper jusqu'à 28°C dans l'après-midi, tandis qu'il fera 16°C dès le lever du jour. L'activité orageuse restera tout de même à surveiller, bien que la dégradation soit plutôt attendue pour lundi.  

Et pour le public ?

La Journée Test est ouverte aux spectateurs au tarif de 21€, et gratuitement pour les possesseurs d'un billet pour la semaine des 24 Heures du Mans.

La voie des stands est ouverte ce samedi de 10h à 17h pour permettre à ceux qui le souhaitent d'observer les derniers préparatifs des équipes.

partages
commentaires
Journée Test : Manor est là, Porsche fait dans le vintage
Article précédent

Journée Test : Manor est là, Porsche fait dans le vintage

Article suivant

Porsche dévoile deux livrées mythiques pour Le Mans

Porsche dévoile deux livrées mythiques pour Le Mans
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021