Journée Test - Audi termine en tête d'une séance tronquée

La pluie qui était tant redoutée par les pilotes et les équipes n’est jamais arrivée au Mans, et malgré le ciel très couvert et le temps très lourd, tous les concurrents ont pu poursuivre le programme initié dans la matinée et enchaîner les tours. 

Journée Test - Audi termine en tête d'une séance tronquée
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#57 Team AAI Chevrolet Corvette C7-R: Johnny O'Connell, Oliver Bryant, Mark Patterson
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#62 Scuderia Corsa Ferrari 458 Italia: Bill Sweedler, Jeff Segal, Townsend Bell
#48 Murphy Prototypes Oreca 03R - Nissan: Ben Keating, Jeroen Bleekemolen, Marc Goossens
#64 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7-R: Oliver Gavin, Tommy Milner, Jordan Taylor
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Mark Webber, Brendon Hartley
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#46 Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Nissan: Pierre Thiriet, Mathias Beche, Ryo Hirakawa
#46 Thiriet by TDS Racing Oreca 05 Nissan: Pierre Thiriet, Mathias Beche, Ryo Hirakawa
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Alexandre Imperatori, Dominik Kraihamer
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird, Andrea Bertolini
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#34 Race Performance Oreca 03R - Judd: Nicolas Leutwiler, James Winslow, Shinji Nakano
#22 SO24! By Lombard Racing Ligier JS P2 Judd: Vincent Capillaire, Olivier Lombard, Jonathan Coleman
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Simon Trummer, Pierre Kaffer, Oliver Webb
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#47 KCMG Oreca 05 - Nissan: Tsugio Matsuda, Matt Howson, Richard Bradley
#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi

B.D., Le Mans - Le mercure est monté jusqu’à 20°C dans l’air et 23°C en piste, et c’est dès la première demi-heure que Porsche a fait parler la poudre. Ainsi, Mark Webber s’est chargé d’améliorer le chrono réalisé ce matin par Neel Jani, plaçant la 919 Hybrid n°1 en tête de la feuille des temps en 3’22"270.

Dans la foulée de ce tour rapide, la direction de course a procédé à un test grandeur nature avec une simulation d’intervention de la voiture de sécurité pendant une dizaine de minutes. La période de calme relatif s’est prolongée après l’arrêt de l’Aston Martin n°99 au premier ralentisseur des Hunaudières, vraisemblablement suite à un problème de boîte de vitesses. 

Di Grassi aux avant-postes

Le milieu d’après-midi a été très contrasté chez Audi, puisque la R18 n°7 est restée bloquée près de trois heures dans son garage en raison d’un souci d’amortisseur. Les mécaniciens du constructeur allemand n'ont pas manqué de cacher tant que possible le travail qui était réalisé sur le prototype. Dans le même temps, la voiture sœur a pris la tête grâce au chrono réalisé par Lucas di Grassi. Le Brésilien a coupé la ligne en 3’21"375, se rapprochant à trois dixièmes de la marque enregistrée l’an passé par Brendon Hartley avec Porsche.

Les Toyota restent en retrait, la première d'entre elles pointant à 2"8 de l'Audi de tête.

Quelques incidents ont animé la suite de la séance, notamment avec le contact de la Corvette n°50 du Larbre Competition au virage du Tertre-Rouge, ou la sortie de piste sans conséquence de Kamui Kobayashi à Arnage, à bord de la Toyota n°6. 

Après un bon relais de dix tours ce matin, Frédéric Sausset a de nouveau piloté la Morgan-Nissan LMP2 adaptée à son handicap, mais a subi un nouveau tête-à-queue, à la chicane Dunlop cette fois. Le pilote quadri-amputé a encore besoin de certains ajustements dans son cockpit. 

"Il faut savoir doser le bras et les efforts. Ensuite c’est de l’apprentissage", a-t-il expliqué. "Dans cette voiture on est très allongé, et pour moi c’est un handicap supplémentaire. Moi, au bout de six ou sept tours, je glisse. On a terriblement travaillé et on a énormément amélioré ça, mais je glisse toujours ! On doit profiter de cette Journée Test pour améliorer tout ce qui peut l’être. Je suis très bien entouré par l’équipe et par mes proches. Une aventure comme ça, on ne peut pas la gagner tout seul."

Fin de séance prématurée

La dernière heure de cette Journée Test a été perturbée à deux reprises. D’abord par la sortie de piste de la Ligier-Nissan du Krohn Racing dans les virages Porsche, nécessitant le régime de voiture de sécurité pour évacuer du bac à gravier la voiture de Tracy Krohn. Peu après la reprise, Oswaldo Negri a heurté violemment le rail de sécurité au freinage du deuxième ralentisseur des Hunaudières. S’il est sorti indemne de la Ligier du Michael Shank Racing, avant de passer un examen médical de routine, son crash a fortement endommagé les rails. 

À trente minutes de la fin de séance, la direction de course a pris la décision de mettre un terme prématuré à la Journée Test car les réparations à effectuer sur les rails de sécurité étaient trop conséquentes.

En LMP2, la hiérarchie a évolué en milieu d’après-midi lorsque Tristan Gommendy a battu le chrono de Nicolas Lapierre. Avec un temps en 3’36"690, il place Eurasia Motorsports et son ORECA 05-Nissan en tête de la catégorie, devant l’Alpine n°36 et l’ORECA du G-Drive Racing. 

Corvette Racing a finalement hérité du meilleur temps en LMGTE Pro devant les deux Porsche 911 RSR d’usine, tandis qu’une autre Corvette a raflé la mise en LMGTE Am grâce à Larbre Competition. 

Journée Test - Séance de l'après-midi

 CatÉquipeVoitureTrsTemps
1 8 P1 Audi Sport Team Joest Audi R18 86 3:21.375
2 1 P1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid 90 3:22.270
3 2 P1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid 83 3:22.334
4 7 P1 Audi Sport Team Joest Audi R18 52 3:22.588
5 5 P1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 82 3:23.197
6 6 P1 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 - Hybrid 97 3:23.721
7 13 P1 Rebellion Racing Rebellion R-One - AER 89 3:27.062
8 12 P1 Rebellion Racing Rebellion R-One - AER 84 3:27.117
9 4 P1 Bykolles Racing Team CLM P1/01 - AER 77 3:33.025
10 33 P2 EURASIA MOTORSPORT Oreca 05 - NISSAN 74 3:36.690
11 36 P2 Signatech Alpine Alpine A460 - Nissan 81 3:37.397
12 26 P2 G-Drive Racing Oreca 05 - Nissan 66 3:37.503
13 38 P2 G-Drive Racing Gibson 015S - NISSAN 89 3:37.581
14 44 P2 Manor Oreca 05 - Nissan 61 3:38.383
15 47 P2 KCMG Oreca 05 - NISSAN 70 3:38.486
16 46 P2 Thiriet By Tds Racing Oreca 05 - NISSAN 72 3:38.581
17 49 P2 MICHAEL SHANK RACING LIGIER JS P2 - HONDA 75 3:38.589
18 35 P2 Baxi DC Racing Alpine Alpine A460 - Nissan 69 3:39.298
19 27 P2 SMP Racing BR01 - Nissan 61 3:39.804
20 23 P2 Panis Barthez Competition LIGIER JS P2 - NISSAN 70 3:39.914
21 37 P2 SMP Racing BR01 - Nissan 62 3:39.966
22 31 P2 Extreme Speed Motorsports LIGIER JS P2 - Nissan 51 3:40.239
23 42 P2 Strakka Racing Gibson 015S - Nissan 82 3:41.371
24 41 P2 Greaves Motorsport LIGIER JS P2 - NISSAN 77 3:41.625
25 40 P2 Krohn Racing LIGIER JS P2 - NISSAN 62 3:41.902
26 48 P2 Murphy Prototypes Oreca 03R - NISSAN 58 3:42.537
27 43 P2 RGR Sport by Morand LIGIER JS P2 - Nissan 46 3:42.568
28 25 P2 Algarve Pro Racing LIGIER JS P2 - NISSAN 88 3:42.592
29 28 P2 Pegasus Racing Morgan - NISSAN 72 3:42.634
30 30 P2 Extreme Speed Motorsports LIGIER JS P2 - Nissan 66 3:44.193
31 34 P2 RACE PERFORMANCE Oreca 03R - JUDD 74 3:45.455
32 22 P2 SO24 ! BY LOMBARD RACING LIGIER JS P2 - JUDD 52 3:45.587
33 84 CDNT SRT41 By OAK Racing Morgan LMP2 - NISSAN 54 3:48.253
34 63 Pro Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R 73 3:55.122
35 91 Pro Porsche Motorsport Porsche 911 RSR (2016) 61 3:55.402
36 92 Pro Porsche Motorsport Porsche 911 RSR (2016) 70 3:55.691
37 64 Pro Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R 81 3:55.837
38 51 Pro AF Corse Ferrari 488 GTE 52 3:55.900
39 69 Pro FORD CHIP GANASSI TEAM USA Ford GT 55 3:56.039
40 71 Pro AF Corse Ferrari 488 GTE 54 3:56.115
41 66 Pro Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT 76 3:56.167
42 82 Pro RISI COMPETIZIONE Ferrari 488 GTE 51 3:56.170
43 95 Pro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 80 3:56.191
44 97 Pro Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 55 3:56.523
45 67 Pro Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT 74 3:56.596
46 68 Pro FORD CHIP GANASSI TEAM USA Ford GT 43 3:56.630
47 77 Pro Dempsey - Proton Racing Porsche 911 RSR (2016) 62 3:56.990
48 50 Am Larbre Competition Chevrolet Corvette C7-Z06 75 3:57.999
49 55 Am AF Corse Ferrari 458 Italia 81 3:58.869
50 62 Am Scuderia Corsa Ferrari 458 Italia 53 3:58.981
51 61 Am Clearwater Racing Ferrari 458 Italia 83 3:59.300
52 83 Am AF Corse Ferrari F458 Italia 78 3:59.313
53 98 Am Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 78 3:59.337
54 78 Am KCMG Porsche 911 RSR 50 3:59.374
55 86 Am Gulf Racing Porsche 911 RSR 68 3:59.433
56 60 Am Formula Racing Ferrari 458 Italia 82 4:00.415
57 89 Am Proton Competition Porsche 911 RSR 72 4:01.258
58 88 Am Abu Dhabi-Proton Racing Porsche 911 RSR 71 4:01.773
59 57 Am Team AAI Chevrolet Corvette C7-Z06 52 4:02.109
60 99 Am Aston Martin Racing Aston Martin V8 VANTAGE 49 4:03.896
partages
commentaires
Audi a l'expérience et connaît les leçons du passé
Article précédent

Audi a l'expérience et connaît les leçons du passé

Article suivant

Di Grassi - "Si Le Mans ne vous choisit pas, c'est impossible de gagner"

Di Grassi - "Si Le Mans ne vous choisit pas, c'est impossible de gagner"
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021