La GreenGT H2 présentée ce week-end au Castellet

partages
La GreenGT H2 présentée ce week-end au Castellet
Par : Emmanuel Rolland
23 juin 2015 à 11:19

La GreenGT H2 en soufflerie
La GreenGT H2 prend la piste
La GreenGT H2 prend la piste
Olivier Panis
Aurélien Panis, Tech 1 Racing

La GreenGT H2, nouvelle génération de la première voiture de course à fonctionner par le biais d’un système de propulsion fonctionnant à l’énergie électrique et à l’hydrogène, sera présentée officiellement sur le circuit Paul Ricard ce week-end, en marge des courses de WTCC.

Présenté en 2012, le projet GreenGT avait été sélectionné pour occuper l’année suivante le 56e stand des 24 Heures du Mans, réservé aux énergies innovantes. Finalement, la voiture conçue par le Français Jean-François Weber avait déclaré forfait pour l’édition 2013, et le projet avait disparu de la circulation depuis.

La GreenGT fait aujourd’hui sa réapparition, avec la version GreenGT H2, présentée au Castellet ce week-end dans le cadre du WTCC. La voiture effectuera plusieurs tours de démonstration, avec au volant Olivier Panis, ainsi que son fils Aurélien, actuel animateur du championnat de Formule Renault 3.5.

Des performances proches d'une GT

La GreenGT H2 ne rejette que de l’eau dans l’atmosphère sous forme de vapeur, et fonctionne sans batterie. D’après l’équipe du projet, la voiture égalerait désormais les performances d’une GT, et présenterait une autonomie comparable à un véhicule à moteur thermique.

"Notre programme de 35 jours de tests a apporté à notre équipe technique, une expérience conséquente dans le domaine de l’exploitation dynamique d’une pile à combustible hydrogène de forte puissance", explique Jean-François Weber, le directeur du projet, et responsable du secteur R&D du projet. "Notre travail s’est concentré sur l'assimilation des phénomènes complexes liés à cette nouvelle technologie et sur l’intégration des solutions techniques qui en découlent". 

Prochain article 24 heures du Mans
Goethe quitte l'hôpital et explique - "Hülkenberg m'a touché"

Article précédent

Goethe quitte l'hôpital et explique - "Hülkenberg m'a touché"

Article suivant

Pourquoi comparer Le Mans et la F1 est une erreur

Pourquoi comparer Le Mans et la F1 est une erreur

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités