Le Mans - Audi a les armes pour une douzième victoire

Favori incontestable à sa propre succession, Audi sera-t-elle l'équipe incontestée dans une semaine ? Si la pression est toujours forte sur le constructeur allemand, qui se donne très largement les moyens de ses ambitions, les hommes du Docteur...

Favori incontestable à sa propre succession, Audi sera-t-elle l'équipe incontestée dans une semaine ? Si la pression est toujours forte sur le constructeur allemand, qui se donne très largement les moyens de ses ambitions, les hommes du Docteur Ullrich continuent de faire figure d'épouvantails. Face à Toyota, Audi est clairement en position de force. Mais Le Mans réserve toujours son lot de pièges et de surprises... Cette année, Audi fera sa quinzième apparition au Mans avec trois prototypes LMP1 au départ. Parmi les équipages alignés, le trio composé de Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer tentera de réaliser la passe de trois après ses deux victoires en 2011 et 2012. Un triplé déjà réalisé au début du siècle par Frank Biela, Emmanule Pirro et Tom Kristensen, entre 2000 et 2002. "Les deux dernières victoires sont géniales et nous donnent une grande confiance, et bien sûr nous courrons pour gagner. Mais nous devons simplement ignorer ces deux victoires et nous concentrer sur cette année", prévient Lotterer. "Terminer, espérons-le sans problèmes, doit être notre premier objectif. Ensuite nous verrons ce qui se passera, car au Mans tout peut arriver."
Les forces vives d'Audi sont au complet.
Ce sont trois Audi R18 e-tron quattro, frappées des numéros 1, 2 et 3, qui se présenteront au Mans cette semaine, dès les vérifications administratives et techniques dans le centre-ville du Mans, à partir de ce dimanche. Ces trois protos à moteur Diesel disposent de la technologie hybride, comme l'année passée. "Cette année, Le Mans sera un un challenge particulièrement grand pour nous. Il y a eu quelques changements dans les règlements ces derniers mois", souligne le Dr Wolfgand Ullrich, patron d'Audi Motorsport. "Mais nous allons nous concentrer sur nos forces en tant qu'équipe, que nous avons démontrées à plusieurs occasions. Il s'agit de faire du travail parfait à 100%. Nous avons du réduire le temps des arrêts au stand au minimum et essayer de composer avec les restrictions que les règles nous imposent." Le règlement technique a en effet été revu à plusieurs reprises par l'ACO, qui a ajusté les équivalences entre les LMP1 en fonction de leur type d'énergie, notamment entre Diesel et essence. Aux côtés de l'équipage vainqueur, Audi alignera sur la N°2 un trio de choc, avec Loïc Duval, Allan McNish et Tom Kristensen. Octuple vainqueur de l'épreuve, ce dernier n'a pas retrouvé la plus haute marche du podium depuis 2008, et aimerait ajouter un neuvième succès à son palmarès qui fait déjà de lui le recordman des victoires dans la Sarthe. "Il n'y a pas d'autre course pour laquelle vous devez vous préparer avec autant de détails. Nous ne sommes pas venus sur ce circuit depuis un an, c'est pourquoi la Journée Test dimanche dernier était si précieuse", explique Kristensen. "Audi a sans cesse amélioré la R18 e-tron quattro et pris soin de nombreux détails. Cette année, la bataille sera de nouveau très serrée et difficile. La performance est aussi importante que la régularité." Enfin, la troisième voiture de la firme d'Ingolstadt sera confiée à un trio au sein duquel on retrouve deux anciens pilotes de Formule 1, Marc Gené et Lucas di Grassi, associés au Britannique Oliver Jarvis.
L'Audi R18 e-tron quattro, véritable "machine de guerre".

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes André Lotterer , Tom Kristensen , Allan McNish , Frank Biela , Marc Gene , Marcel Fässler , Benoit Tréluyer , Oliver Jarvis , Lucas Di Grassi , Loïc Duval
Type d'article Actualités