Le Mans - Buemi arrive en confiance

Sebastien Buemi s’apprête à disputer ses deuxièmes 24 Heures du Mans cette année, après une expérience l’an passée, déjà avec Toyota

Sebastien Buemi s’apprête à disputer ses deuxièmes 24 Heures du Mans cette année, après une expérience l’an passée, déjà avec Toyota.

Pilote en Formule 1 chez Toro Rosso jusqu’à la fin de la saison 2011, le Suisse est désormais pilote de réserve et de développement de Red Bull Racing depuis deux ans.

En parallèle de son programme F1, il a donc trouvé l’opportunité de courir en compétition, ce qui est important à ses yeux.

"J’ai eu de la chance car c’est l’un des seuls programmes qui pourrait bien fonctionner. Si tu es troisième pilote et que tu ne fais pas de course, honnêtement c’est difficile. Tandis que là j’ai un programme vraiment de course à côté", précise Buemi dans un entretien accordé à ToileF1.

Buemi est revenu sur la préparation de l’équipe japonaise pour l’épreuve mancelle. Bien entendu, le constructeur nippon vise la victoire, et tous les efforts ont été concentrés sur les 24 Heures avant de penser en globalité au Championnat du Monde d’Endurance.

"On s’est préparés du mieux possible avec Toyota. Après, c’est clair qu’on a toujours l’impression qu’on pourrait en faire plus, mais on est assez confiants pour être compétitifs. Il faudra attendre l’arrivée et puis voir par rapport à Audi."

"Notre objectif c’est Le Mans. Après, si on est compétitifs au Mans, normalement on est compétitif ailleurs. On était un peu en retard, on n’avait pas les deux voitures neuves pour Silverstone. Maintenant, ce qu’il faut absolument que l’on réussisse à faire, c’est passer un bon palier. A Spa, on était un petit peu derrière les Audi, mais c’est vrai que pour nous ça dépend pas mal de la température. S’il fait chaud, on est quand même bien plus compétitifs par rapport à eux, donc je m’attends quand même à ce que l’on puisse se battre jusqu’au bout. [La victoire] c’est l’objectif, mais Le Mans c’est une longue course et on ne peut pas prédire. Même s’il y a une voiture qui va deux secondes au tour plus vite."

Dans la famille Buemi, les 24 Heures du Mans ont une importance particulière, puisqu’ils sont trois à s’être déjà mesurés au double tour d’horloge sarthois.

"Ma cousine Natacha [Gachnang] va faire les 24 Heures aussi avec une LMP2, et puis mon grand-père l’a fait il y a cinquante ans maintenant", rappelle Sebastien Buemi. "C’est une belle course et ça fait plaisir de pouvoir la faire dans une voiture compétitive."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités