Le Mans - Hors norme, le circuit des 24 Heures ?

A partir de mercredi prochain, les prototypes et les GT vont de nouveau se mesurer au mythique circuit des 24 Heures du Mans, avec les premiers essais libres, les qualifications, puis la course les 22 et 23 juin

A partir de mercredi prochain, les prototypes et les GT vont de nouveau se mesurer au mythique circuit des 24 Heures du Mans, avec les premiers essais libres, les qualifications, puis la course les 22 et 23 juin. Alors que l'épreuve célèbre cette année ses 90 ans, le tracé a connu bien des évolutions et des modifications depuis 1923. Ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont ses caractéristiques actuelles, alors qu'il s'agit toujours d'un circuit temporaire puisque seule une partie du circuit permanent Bugatti est empruntée, avant d'utiliser des routes fermées autour du Mans. Au Mans, les noms de virages sont mythiques : Dunlop, Tertre-Rouge, Mulsanne, Arnage, Indianapolis, Porsche... Et que dire de la ligne droite des Hunaudières, haut-lieu de la vitesse malgré ses deux ralentisseurs implantés depuis 1990 ? Les voitures les plus rapides y flirtent allégrement avec les 330 km/h. Longueur : 13,629 km Record distance : 397 tours / 5 410,713 km, soit 225,228 km/h par l’Audi R15 TDI de T. Bernhard, R. Dumas & M. Rockenfeller en 2010. Record du tour : 3'18''513, soit 247,160 km/h par S. Sarrazin sur Peugeot 908 HDi-FAP en 2008.
Plan du Circuit des 24 Heures du Mans
"Le Mans est unique, et de nuit c'est même encore plus difficile", souligne Oliver Jarvis, pilote Audi. "Nous freinons dur dans la première chicane (2-3). Dans le trafic, vous perdez beaucoup de temps ici." "Nous prenons les esses [de la Chapelle, 4-5] avec beaucoup d'élan. Ensuite nous avons le Tertre-Rouge (6). Ce virage rapide mène à la ligne droite des Hunaudières. On freine tard, à haute vitesse, dans les deux chicanes (7-8) sur cette ligne droite, et la puissance doit commencer à s'exprimer dès la sortie. La zone où l'on freine de face à Mulsanne (9) est située sur une bosse. Après une partie droite, suit le double virage d'Indianapolis. Indianapolis 1 (10) est très rapide, le deuxième (11) est un virage plus lent relevé à gauche." "Le virage le plus serré est Arnage (12). Puis suivent les virages Porsche, qui sont sans doute la plus belle partie du circuit. Pour finir, il y a une chicane avant la ligne de départ/arrivée. Mais c'est très facile de perdre quatre ou cinq secondes dans le trafic là-bas."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Oliver Jarvis
Type d'article Actualités