Le Mans - L'importance de la fibre de carbone

Christopher Reinke, Chef de Projet technique LMP Audi, est l'un des mieux placés pour parler de l'importance de la fibre de carbone sur les prototypes Audi LMP1, comme leur possible application sur les supercars routiers, puisqu'il collabore...

Christopher Reinke, Chef de Projet technique LMP Audi, est l'un des mieux placés pour parler de l'importance de la fibre de carbone sur les prototypes Audi LMP1, comme leur possible application sur les supercars routiers, puisqu'il collabore également avec Lamborghini sur les programmes de design des hypercars de production italiens.

La fibre de carbone est-elle coûteuse ?

Il y a différents niveaux d’épaisseur et de tressages, et tout ceci affecte le prix. Actuellement, la fibre de carbone est encore très exclusive, mais je pense que les coûts deviennent gérables. Nous utilisons 12 fibres différentes sur la R18. Prêtes, elles coûtent entre 19 et 60€ le mètre carré.

Où sont produites les pièces en fibre de carbone pour le programme Audi R18 E-Tron Quattro ?

Nous avons en gros 12 fournisseurs en tout, chacun s’occupant d’un différent groupe de pièces. La production chez nous n’aurait aucun sens en raison du fait que le sport auto est cyclique. Nos capacités sont trop réduites en hiver et trop importantes en été !

A quel point la construction de la monocoque de sécurité est-elle complexe ?

Notre pièce unique est la première à n’être réalisée qu’en un seul morceau. Elle ne pèse que 72 kg, et remplit un document de 480 pages ! Elle est produite par des sous-traitants externes sous les spécifications Audi. Chaque couche, chaque matériau est décrit en détails ; chaque niveau de saturation de résine est détaillé.



La fibre de carbone sera-t-elle bientôt un élément normal sur les automobiles de production ? Compte tenu des défis écologiques auxquels l’on fait face, la technologie permettant d’alléger les véhicules de série est toujours très importante. Si l’on prend sérieusement en considération l’allègement, il faut jeter un œil aux polymères. Cela n’est pas forcément toujours la fibre de carbone. Mais même dans ce cas, ce ne sera certainement pas la coûteuse fibre de carbone que l’on utilise sur nos voitures de courses. La solution comprendrait sans doute des designs hybrides utilisant des composites de fibre. Lamborghini a construit un nouveau centre de production de fibre de carbone pour ses modèles de production. Comment travaillez-vous avec Lamborghini [membre du groupe VW, comme Audi] ? Nous sommes en contact constant avec nos collègues italiens, mais les pièces produites à Sant’Agata le sont pour leurs véhicules de production. Ceci dit, lorsqu’il s’agit de penser à de nouveaux concepts, nous sommes à bord avec Lamborghini.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Type d'article Actualités