Les acteurs aux 24 Heures du Mans (3/4)

Il existe beaucoup d’angles d’attaque pour explorer le passé des 24 Heures du Mans, et s’intéresser aux acteurs en ayant marqués l’Histoire en est un

Il existe beaucoup d’angles d’attaque pour explorer le passé des 24 Heures du Mans, et s’intéresser aux acteurs en ayant marqués l’Histoire en est un. Après les Américains Steve McQueen et Paul Newman, ToileF1 fait aujourd’hui place à Jean-Louis Trintignant. En sport automobile, le nom Trintignant est plus souvent évoqué pour relater les exploits de Maurice, vainqueur des 24 Heures du Mans en 1954 et du Grand Prix de Monaco en 1955 puis 1958. Mais son neveu Jean-Louis, l’un des acteurs les plus emblématiques du cinéma français, s’est aussi essayé à la course sur circuits, avec des résultats cependant plus modestes que ceux de son oncle. Pilote de fiction dans le métrage Un homme et une femme, Jean-Louis Trintignant s’est aussi glissé dans le baquet pour de vrai. S’il s’est aligné dans le championnat français de Triumph, c’est bien sa participation aux 24 Heures du Mans 1980 qui le fit connaître en tant que pilote. Accompagné par Anne-Charlotte Verney et Xavier Lapeyre, il devra malheureusement jeter l’éponge avant le terme, la faute à un problème d’alimentation affectant sa Porsche 935 K3. Son résultat le plus probant est sans doute la septième place qu’il décrocha l’année suivante lors des 24 Heures de Spa-Francorchamps, faisant preuve de belles qualités derrière un volant sur le mythique toboggan des Ardennes. En outre, Jean-Louis Trintignant a participé à quelques rallyes nationaux sur Simca 1000 Rallye, et même au célèbre Monte-Carlo en 1982 et 1984.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Paul Newman , Xavier Lapeyre
Type d'article Actualités