Les performances des Ford bridées avant la Journée Test

Les performances des Ford GT ont été bridées avant la Journée test des 24 Heures du Mans, au début du mois prochain.

Les performances des Ford bridées avant la Journée Test
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Richie Stanaway
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Richie Stanaway
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird, #51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi
#63 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7-R: Jan Magnussen, Antonio Garcia, Ricky Taylor
#63 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7-R: Jan Magnussen, Antonio Garcia, Ricky Taylor

Ford, qui a remporté la catégorie GTE Pro au Mans l'an passé, fera l'objet de deux ajustements par la Balance de Performance, alors que ses rivaux Aston Martin et Chevrolet bénéficieront en revanche d'une hausse de performances sur leurs voitures.

Ainsi, la Ford GT roulera aux tests du 4 juin à un poids de 1268 kg, soit 20 kg de plus que le poids des voitures alignées l'an passé dans la Sarthe, et a vu également sa puissance réduite par le biais d'une pression de turbo revue à la baisse.

L'Aston Martin Vantage GTE sera de son côté alourdie de 10 kg par rapport à l'an dernier, mais bénéficie en contrepartie d'une augmentation de 0,8 mm du diamètre du restricteur d'air de son moteur.

La Chevrolet Corvette C7.R bénéficie pour sa part d'une augmentation de 0,7 mm de son restricteur d'air.

La Ferrari 488 GTE, qui a terminé deuxième de sa catégorie l'an passé avec Risi Competizione, demeurera inchangée, du fait qu'elle a constitué la voiture de référence sur laquelle s'est aligné le groupe en charge de l'établissement de la Balance de Performance.

La nouvelle Porsche 911 RSR à moteur central, qui disputera les 24 Heures du Mans pour la première fois les 17 et 18 juin, roulera à un poids de 1258 kg, avec un restricteur de 30,1 mm.

La FIA et l'Automobile Club de l'Ouest, organisateur des 24 Heures du Mans, se sont réservés le droit d'effectuer d'autres changement avant et pendant la semaine de course.

Un calcul automatique à partir du Nürburgring

John Gaw, le directeur de la compétition chez Aston Martin Prodrive, a expliqué à Motorsport.com : "Nous avons eu la nouvelle Balance de Performance, et nous sommes satisfaits des décisions prises par la FIA et l'ACO. Nous sommes confiants dans le fait que ce sera correct durant la course."

La Balance de Performance pour Le Mans ne sera pas cette année définie par le système automatique de calcul instauré pour le reste de la saison du WEC.

Les performances des voitures seront ajustées pour les courses de six heures, à partir de l'épreuve du Nürburgring en juillet, d'après un nouveau logarithme alimenté par les données enregistrées lors des épreuves précédentes.

Le Mans est traité comme un cas à part en raison des exigences spécifiques du Circuit de la Sarthe.

Le surplus de puissance de 10kW, équivalent à environ 13,5 chevaux  pour toutes les voitures du GTE Pro, et introduit au début de la saison 2017 du WEC, a été supprimé dans le cadre de la balance de performance. 

partages
commentaires
Alonso pense que "McLaren sera au Mans à l'avenir"
Article précédent

Alonso pense que "McLaren sera au Mans à l'avenir"

Article suivant

Webber : Conserver le LMP1 est essentiel pour l'avenir

Webber : Conserver le LMP1 est essentiel pour l'avenir
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021