Jean Todt et le LMP1 : "Pourquoi devrions-nous être inquiets ?"

Présent au départ des 24 Heures du Mans le week-end dernier aux côtés de Chase Carey, starter officiel de la 85e édition, Jean Todt a assisté à une course selon lui "fantastique".

En marge de la Conférence Sport organisée par la FIA à Genève, Jean Todt est revenu sur un double tour d'horloge manceau qui a une nouvelle fois sacré Porsche, malgré une catégorie LMP1 qui a bien failli laisser la part belle au LMP2. Pour le président de la FIA, voir l'ORECA 07 du Jackie Chan DC Racing mener la course à trois heures de l'arrivée a surtout contribué au suspense de l'épreuve.

"Je pense que c'est formidable pour la course", estime-t-il. "Ça démontre une nouvelle fois que la course est imprévisible, et c'est bien. C'est l'une des spécificités d'une course de 24 heures. Vous savez, très souvent, les gens se plaignent de domination, de connaître le résultat. Là, personne ne s'attendait à ce type de résultat. Je pense que c'est très bien pour la course, pour certaines équipes, certains pilotes, dont vous n'aviez jamais entendu parler. Je suis très heureux pour mon ami Jackie Chan. Il y a eu une remontée palpitante de Porsche, c'était une grande course."

Là où l'hécatombe qui a affecté le LMP1 en matière de fiabilité des prototypes hybrides alimente les interrogations, Jean Todt n'y voit que la beauté du sport automobile et certainement pas un avertissement pour l'avenir. Et ce ne sont pas les rumeurs d'un départ de Porsche à l'issue de la saison qui le préoccupent plus que de raison. 

"Pourquoi devrions-nous toujours être inquiets ?", rétorque-t-il. "Nous devrions être enthousiastes. La négativité est quelque chose qui est toujours frustrant. Sommes-nous inquiets ? Non. Pourquoi devrais-je être inquiet ? C'est fantastique. Nous n'avions pas de championnat d'Endurance il y a quelques années. Aujourd'hui, nous avons un Championnat du monde d'Endurance. Nous avons une pyramide en monoplaces. Bien sûr je m'inquiète, je m'inquiète chaque jour que nous n'en faisions pas assez, c'est dans ma nature. Après, évidemment, nous espérons que plusieurs concurrents rejoindront tous les championnats."

Un règlement 2020 pensé collectivement

Comme il l'avait déjà fait avant même le départ des 24 Heures du Mans, le président de la FIA a ainsi ardemment défendu le nouveau règlement du LMP1 présenté pour l'horizon 2018. Pensé pour favoriser la réduction des coûts tout en maintenant le lien piste-route cher aux constructeurs, à travers la technologie hybride et électrique, ce règlement devra néanmoins faire ses preuves. Aux yeux de Jean Todt, il est le fruit d'un travail mené en concertation avec les marques, qu'elles soient déjà impliquées ou uniquement intéressées, et son axe principal a un sens logique.

"Ce règlement est le résultat d'un travail d'équipe", rappelle-t-il. "Les constructeurs étaient impliqués, ainsi que ceux pouvant potentiellement l'être, les équipes du promoteur, l'ACO, et de la FIA. C'est ce qui en est ressorti. Je pense que ça démontre une nouvelle fois qu'il y a besoin d'une vision avec les nouvelles technologies. Le monde change et, clairement, les constructeurs veulent que ce soit pris en compte."

"J'ai été impressionné quand j'ai vu toute la publicité de Toyota, qui attendait probablement un meilleur résultat que ce qu'ils ont fait. Il y a Toyota et Hybrid de la même taille. Ça démontre que l'un des deux ou trois plus gros constructeurs au monde revendique l'hybridation de ses voitures. Comment attendez-vous de ces gens qu'ils soient impliqués en sport automobile avec une voiture atmosphérique d'il y a trente ans ? C'est ainsi que les choses bougent. Ça n'arrive pas qu'aux constructeurs, ça nous arrive à tous quotidiennement. Regardez la manière dont vous travaillez, dont vous communiquez. Ce n'était pas comme ça il y a vingt ans. C'est fascinant, le monde bouge, avec des bonnes choses et des choses plus inquiétantes."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Type d'article Actualités
Tags endurance, fia, jean todt, lmp1, réglement