López : Il suffit de mettre mon baquet dans l'autre voiture !

Alors qu'il avait commencé la saison de WEC au volant de la Toyota #7 aux côtés de Mike Conway et Kamui Kobayashi, c'est finalement dans la troisième voiture du constructeur japonais que José María López va disputer ses premières 24 Heures du Mans.

B.V., Le Mans - José María López a en effet subi une blessure au dos dans un accident survenu lors des 6 Heures de Silverstone, première manche de la saison du WEC. Cela l'a contraint à faire l'impasse sur la manche de Spa-Francorchamps à cause de cette blessure, qui a également menacé sa participation à l'ePrix de Monaco en Formule E.

López va donc effectuer ce dimanche ses premiers tours de roue au volant de la Toyota TS050 Hybrid depuis le mois d'avril, à l'occasion de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Lorsque nous lui demandons s'il aura besoin de se réhabituer à la voiture, l'Argentin est néanmoins catégorique.

"Non, je ne vais pas me réhabituer", répond-il pour Motorsport.com. "C'est sûr que j'ai beaucoup moins d'expérience que les autres pilotes, mais j'ai déjà beaucoup roulé en essais hivernaux. Il est question de prendre confiance dans la voiture."

Dans cette optique, la première étape sera de réaliser les dix tours de piste imposés aux rookies lors de la Journée Test. Ce sera la priorité ce dimanche, pour López. "Après, essayer de rouler le plus possible pour apprendre la piste et arriver bien préparé pour la semaine de la course", ajoute-t-il.

Cette course, c'est toutefois avec Yuji Kunimoto et Nicolas Lapierre que López va la disputer, Toyota ayant décidé de faire rouler le vétéran Stéphane Sarrazin dans la #7 et López dans la #9, à la lumière de la blessure certes guérie du triple Champion du monde de WTCC.

"Ça ne change rien pour moi", insiste-t-il. "Franchement, je suis très content d'être dans cette course avec Nico et Yuji. Les voitures sont toutes pareilles, alors ce n'est que prendre mon baquet et le mettre dans l'autre voiture !"

Une Journée Test révélatrice

Toyota va en tout cas aborder ces 24 Heures après avoir remporté les deux premières courses de la saison, à Silverstone et à Spa-Francorchamps. Il n'empêche que López préfère rester prudent sur les chances de victoire du constructeur japonais qui, cette année, n'est opposé qu'à Porsche.

"C'est sûr qu'on a une voiture très compétitive, mais il faut voir demain, car c'est une piste complètement différente. Ça va toujours être difficile avec Porsche. Le Mans, je n'y ai pas beaucoup d'expérience, mais j'ai vu la course beaucoup de fois et c'est 24 heures, tout peut se passer. Il faut essayer de faire une course sans erreur et voir dans les dernières minutes si nous pouvons obtenir cette victoire très importante pour nous", conclut-il, alors que ces dernières minutes avaient coûté cher à Toyota l'an passé.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement Journée Test
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes José María López
Équipes Gazoo Racing
Type d'article Actualités