Formule 1 MotoGP WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
15 jours
Formule E
12 août
Événement terminé
WEC
13 août
EL1 dans
22 Heures
:
11 Minutes
:
34 Secondes
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
98 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
22 jours
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours

Mazda voit dans le LMDh une "opportunité" de retour au Mans

partages
commentaires
Mazda voit dans le LMDh une "opportunité" de retour au Mans
Par :
9 févr. 2020 à 08:45

L'annonce d'une convergence réglementaire entre l'IMSA et le WEC pour la création d'une catégorie LMDh a été accueillie par Mazda comme une "opportunité" de revenir aux 24 Heures du Mans.

Mazda est un des deux constructeurs japonais à avoir remporté les 24 Heures du Mans (avec Toyota), sa seule victoire datant de 1991 avec l'emblématique 787B à moteur à piston rotatif. Mais la marque est absente de la catégorie reine de la classique mancelle depuis 1992 et de l'épreuve dans son ensemble depuis 1996, même si des moteurs ont occasionnellement été fournis à des structures.

Lire aussi :

Mazda court actuellement en catégorie DPi, en championnat IMSA, qui va disparaître en 2022 au profit de la nouvelle catégorie LMDh. Cette dernière sera le terrain de la convergence entre la réglementation du WEC et de l'IMSA. Le nouveau directeur de la compétition de Mazda North America, Nelson Cosgrove, a qualifié l'annonce conjointe de l'ACO et de l'IMSA en marge des 24 Heures de Daytona de "vraiment cool".

"Évidemment, ça serait super de faire revenir la marque Mazda aux 24 Heures du Mans avec un programme d'usine. Le LMDh pourrait être une super opportunité de revenir si cela a du sens, mais il y a beaucoup de travail à faire pour comprendre si nous pouvons réussir dans un programme pareil."

Les réactions du côté de General Motors (qui engage Cadillac) et d'Acura, eux aussi en DPi, ont été un peu plus réservées, dans l'attente d'informations supplémentaires qui doivent être données dans le cadre des 12 Heures de Sebring. 

Lire aussi :

Quand aux constructeurs européens, ils se montrent également satisfaits d'une telle convergence, tout en estimant là aussi qu'il est encore trop tôt pour s'engager. "La réglementation doit être finalisée, et une fois qu'ils l'auront fait, nous l'examinerons", a ainsi déclaré le responsable de BMW Motorsport, Jens Marquardt. "C'est quelque chose qui est plus pour un avenir lointain, pour voir si cela correspond à notre stratégie et à ce que nous voulons réaliser d'un point de vue marketing." BMW s'est retiré après une seule saison en LMGTE Pro, en 2018-2019, mettant en avant un manque de retour sur investissement.

Du côté de Porsche, le directeur de la compétition Pascal Zurlinden a qualifié la convergence de "bonne nouvelle pour l'industrie" avant d'ajouter : "Est-ce que cela veut dire que Porsche va s'y engager ? Nous ne pouvons pas faire de commentaires car nous ne connaissons pas les règles."

ByKolles proche d'un retour en WEC à Spa et au Mans

Article précédent

ByKolles proche d'un retour en WEC à Spa et au Mans

Article suivant

Ferrari pense au LMDh : "C'est parfait pour nous"

Ferrari pense au LMDh : "C'est parfait pour nous"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Équipes Mazda Motorsports
Auteur Gary Watkins