Nakajima, rescapé du Mans en quête de revanche

partages
commentaires
Nakajima, rescapé du Mans en quête de revanche
Par : Guillaume Nédélec
31 mars 2017 à 17:45

Perdant malheureux d'une édition 2016 des 24 Heures du Mans qui lui tendait les bras, Kazuki Nakajima a présenté ce matin la nouvelle Toyota LMP1. Une voiture, des ambitions nouvelles et l'envie de se refaire.

#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Kazuki Nakajima prêt pour un dernier relais
La 2017 Toyota TS050 Hybrid
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Kazuki Nakajima after the checkered flag
La 2017 Toyota TS050 Hybrid
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
La 2017 Toyota TS050 Hybrid
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Kazuki Nakajima with Rob Leupen, Toyota Motorsport after the checkered flag
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
La 2017 Toyota TS050 Hybrid
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima

G.N., Monza - Il était le naufragé malheureux d'une arrivée rocambolesque. Privé de puissance au volant d'une Toyota pourtant dominatrice, Kazuki Nakajima avait vu filer dans les dernières minutes, une victoire qui lui tendait les bras. Coup dur pour le Japonais, sorti KO de sa LMP1.

Dix mois plus tard, le traumatisme est encore présent. "Ça ne peut pas être pire que l'an dernier dans tous les cas, donc on va laisser venir", a-t-il expliqué à Motorsport.com. Cette année, lui et ses deux équipiers sur la Toyota, Sébastien Buemi et Anthony Davidson chercheront à oublier ces dernières minutes d'horreur. Pourtant, le Japonais ne se montre pour l'instant pas impatient d'être en Sarthe. "Je ne pense pas encore au Mans", préfère-t-il annoncer. "Aujourd'hui je suis à Monza, et nous avons Silverstone et Spa avant. On va faire les choses pas à pas avant d'aller au Mans."

Nouvelle carte

Il est vrai que cette année, le championnat se résumera à un duel entre Porsche et Toyota. Une opposition qu'il lui tarde d'entamer. "Je suis vraiment impatient de commencer cette saison. Nous avons une nouvelle voiture, nous avons aussi beaucoup roulé tout l'hiver, on est concentré sur l'envie de se comparer aux autres." Toutefois, Toyota s'est offert une nouvelle carte. Celle d'une troisième voiture, qui a cruellement manqué en 2016. "Désormais, c'est une bagarre entre nous et Porsche. Mathématiquement, c'est mieux d'avoir trois voitures, vous avez plus de chances de victoires. Donc j'en suis très content."

Pas une raison cependant pour changer l'approche de Toyota, que ce soit au Mans, ou à Spa, où la troisième voiture roulera. L'objectif est bien évidemment Le Mans, et la victoire au bout. "Je ne pense pas qu'avoir trois voitures va changer notre stratégie. Nous allons faire les choses de la même façon qu'avant. Nous allons faire le meilleur job sur la piste, ne pas faire d'erreurs." Il s'amuse même de cette situation nouvelle : "Si tout le monde pousse très fort et que nous sommes les trois voitures à nous battre pour la victoire, ce pourrait presque être inquiétant, nous verrons alors !"

Pour faire simple, presque tout est neuf

Kazuki Nakajima

La Toyota TS050, si elle est résolument proche celle de l'an dernier dans sa philosophie, change tout de même radicalement, avec un nouveau kit aérodynamique, un moteur évolué, et un système hybride plus efficace. Pour l'ancien pilote Williams en F1, tout est pratiquement nouveau sur la voiture : "Pour faire simple, presque tout est neuf sur cette voiture. Les batteries sont nouvelles, l'ensemble est assez différent, c'est un nouveau pas par rapport à l'an dernier."

Nouveauté qui s'est tout de suite ressentie en piste. "Nous avons pu voir une belle progression dans la performance lors des tests. En fait, j'aime cette voiture. Bon, si la voiture est belle, elle devrait être rapide, donc espérons que ce soit le cas !"

D'autant que l'armada de pilotes Toyota est séduisante, avec les arrivées de Jose Maria Lopez, Nicolas Lapierre et Yuji Kunimoto. "Côté coéquipiers, nous en avons des nouveaux, mais je les connaissais déjà. Nicolas Lapierre a déjà été mon équipier et avec Yuji, nous nous sommes déjà affrontés au Japon."

La formule pour faire de cette année 2017 un succès pour Toyota semble donc bien respectée, même s'il reste l'inconnue Porsche. Cependant, si le Gazoo Racing arrive à venir à bout de la très solide écurie Porsche, cette saison pourrait-elle être l'année du triomphe pour Toyota ? "J'espère vraiment, on gagne en rallye, nous ne sommes pas trop mal au Japon, donc espérons qu'on en fasse de même ici !"

Article suivant
Lucas Di Grassi rejoint Ferrari AF Corse pour Le Mans

Article précédent

Lucas Di Grassi rejoint Ferrari AF Corse pour Le Mans

Article suivant

Jos Verstappen n'exclut pas un retour en prototype

Jos Verstappen n'exclut pas un retour en prototype
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Kazuki Nakajima
Équipes Toyota Racing
Auteur Guillaume Nédélec
Type d'article Actualités