Nissan estime avoir rempli sa mission
Par : Basile Davoine
14 juin 2015 à 16:14

#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
#21 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO: Tsugio Matsuda, Lucas Ordonez, Mark Shulzhitskiy
#22 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO: Harry Tincknell, Alex Buncombe, Michael Krumm

B.D., Le Mans - Des trois Nissan GT-R LM Nismo présentes au départ, une seule a vu le drapeau à damier. Les deux autres ont tenu respectivement 10 et 23 heures. Du côté de la performance, le rythme affiché et le nombre de tours parcourus sont très loin du compte, mais le constructeur japonais estime avoir accompli sa mission.

Une GT-R LM Nismo à l'arrivée... mais non classée

C'est le proto n°22 de Harry Tincknell, Michael Krumm et Alex Buncombe qui a vu l'arrivée dimanche au Mans, après avoir surmonté de nombreux soucis et de longs passages par son garage.

Tincknell n'a pas manqué de se faire une grosse frayeur dans la 9e heure, lorsqu'il a heurté des débris en piste au virage d'Indianapolis.

Regardez les 24 Heures du Mans en images !

"La voiture se comportait bien à ce moment-là donc c'est vraiment dommage d'avoir dû rentrer avec des dégâts et d'avoir perdu du temps", regrette Tincknell. "Nous avons eu des difficultés en début de course, mais j'ai réussi à rattraper immédiatement sept ou huit LMP2, et ensuite je me suis concentré sur le fait de ramener la voiture au bout en un seul morceau."

Un projet en cours de développement

Nissan insiste sur la précocité de son projet et sur le développement trop peu avancé de la GT-R LM Nismo pour se satisfaire d'une édition qui n'aura évidemment pas marqué les esprits positivement du côté de la piste.

"Je me sens très fier de toute l'équipe", a insisté le directeur de Nismo, Darren Cox. "C'est sûr que nous avons eu des problèmes mais c'est ce qui arrive quand on innove. Notre moteur est solide et nous avons pu résoudre rapidement les autres problèmes que nous avons eus. Nous avons appris une incroyable quantité de choses au Mans et cela va nous rendre plus forts."

"La plupart des constructeurs LMP1 ne terminent pas Le Mans lors de leur première tentative, donc c'était important pour nous de remplir cet objectif. Les gars dans le garage sont les héros du week-end, et les pilotes ont tous fait un travail incroyable, parfois dans des circonstances très difficiles."

Prochain article 24 heures du Mans
Toyota n'a pas eu de problème... ni de rythme

Article précédent

Toyota n'a pas eu de problème... ni de rythme

Article suivant

Earl Bamber, premier Néo-Zélandais vainqueur depuis 1966!

Earl Bamber, premier Néo-Zélandais vainqueur depuis 1966!

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Équipes Nissan
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités