La Nissan GT-R LM revient au Mans... mais au Musée !

À défaut d'entrer dans l'Histoire, la Nissan GT-R LM Nismo entre au musée ! La formule est rude, mais certainement à la hauteur du fiasco qu'aura été le retour de la marque japonaise en LMP1 il y a deux ans, avec un programme finalement avorté.

La Nissan GT-R LM revient au Mans... mais au Musée !
#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
Arrêt aux stands pour la #23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton
Arrêt aux stands pour la #22 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Harry Tincknell, Alex Buncombe, Michael Krumm
#23 Nissan Motorsports Nissan GT-R LM NISMO : Olivier Pla, Jann Mardenborough, Max Chilton

Avec son look particulier et un moteur V6 bi-turbo placé à l'avant (un choix technique audacieux, et contesté), la Nissan GT-R LM Nismo n'a finalement participé qu'à une seule course d'Endurance. C'était en 2015 aux 24 Heures du Mans. Après avoir reporté les débuts de son prototype à plusieurs reprises, Nissan avait tout de même tenu le pari d'aligner ses trois GT-R LM Nismo engagées, dont une arborant une livrée hommage au passé de la marque en Endurance. 

Si l'équipe nippone avait réussi à être au départ dans la Sarthe, le résultat fut désastreux au terme de la classique mancelle : deux abandons, et une voiture non classée. Rideau ! Après avoir été envisagée, l'apparition de la GT-R LM Nismo sur les dernières manches du FIA WEC 2015 n'eut en fait jamais lieu. Et le programme prit fin, purement et simplement.

Cette semaine, c'est une représentation de la Nissan #23 qui a fait son entrée au Musée des 24 Heures du Mans. En juin 2015, l'équipage de ce prototype était formé par Olivier Pla, Max Chilton et Jann Mardenborough. Voici donc une troisième marque japonaise qui investit les lieux, après Toyota et Mazda.

Le Musée des 24 Heures du Mans appartient désormais à l'Automobile club de l'Ouest, et va prendre une place de choix au sein du projet "Le Mans Resort" actuellement développé par l'organisateur de la classique mancelle.

"C'est un parcours qui permettra une expérience pour venir revivre l'histoire des 24 Heures du Mans et découvrir tout ce qu'a été la mobilité dans le passé, mais ce que sera aussi la future mobilité", explique à Motorsport.com Pierre Fillon, président de l'ACO. "Ce n'est pas un parc d'attractions, je ne veux pas que l'on parle de parc d'attractions. On viendra vivre une véritable expérience. La première entrée de ce parc, c'est le Musée. C'est pour cela qu'avec le Conseil départemental, il était logique que l'ACO redevienne propriétaire du Musée afin de l'intégrer dans ce futur parc."

partages
commentaires
Le jour où Coulthard remporta… et perdit les 24 Heures du Mans !

Article précédent

Le jour où Coulthard remporta… et perdit les 24 Heures du Mans !

Article suivant

Deux courses pour le Road to Le Mans cette année

Deux courses pour le Road to Le Mans cette année
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021