Ogier au Mans dans une 3e Toyota ? "Une option" pour 2023

Voir Sébastien Ogier piloter une troisième Toyota lors des 24 Heures du Mans 2023 pourrait être "une option", comme l'a suggéré Kamui Kobayashi, désormais à la tête de l'équipe.

Après avoir glané son huitième titre mondial en WRC avec Toyota, Sébastien Ogier s'en tiendra l'an prochain à un programme partiel dans la discipline et envisage désormais l'avenir à plein temps plutôt du côté des circuits, en Endurance. L'objectif est clairement de prendre part, un jour, aux 24 Heures du Mans.

Le Français a effectué ses premiers tours de roue au volant de la GR010 Hybrid de la marque japonaise au cours du Rookie Test de Bahreïn, au lendemain de la finale du WEC version 2021, mais a reconnu que sa meilleure option à court terme pour acquérir de l'expérience pour la saison prochaine serait le LMP2 et non l'Hypercar. Sa présence à Sakhir a tout de même alimenté des rumeurs sur l'arrivée éventuelle d'une troisième Toyota dans la Sarthe prochainement.

Si un retour à trois voitures engagées, ce qui serait une première depuis 2017, ne semble pas sur les tablettes pour 2022, le team principal et pilote de la structure, Kamui Kobayashi, n'exclut pas cette possibilité pour 2023. "Mettre en place une troisième voiture est un gros travail, et ces dernières années, nous n'avons eu que deux voitures pour toutes les courses du WEC et au Mans", a-t-il déclaré lors du gala de remise des prix de la FIA, ce jeudi soir

"Si nous voulons introduire une troisième voiture, nous devons préparer tous les mécaniciens, les ingénieurs, également du côté des pilotes. Je dirais que ça va être très difficile pour 2022, parce que le timing est un peu serré. Mais ça pourrait être l'une des options pour 2023."

"Et bien sûr, Sébastien, quand il a piloté à Bahreïn, il était rapide. Passer du rallye à l'asphalte et aux voitures d'Endurance, je dirais qu'il y a une assez grande différence, mais Sébastien pilotait très bien dès le début. Je pense que ça peut être assez intéressant, s'il veut courir au Mans avec notre voiture. Nous allons essayer de lui donner plus d'opportunités de piloter et nous verrons si nous mettons en place une troisième voiture ; ce serait probablement une opportunité pour lui."

Sébastien Ogier au Rookie Test de Bahreïn

Sébastien Ogier au Rookie Test de Bahreïn

Ogier lui-même a déclaré qu'il n'avait pas encore arrêté ses plans pour 2022, au-delà de la participation à l'ouverture de la saison du WRC à Monte-Carlo, à bord de la nouvelle Toyota Yaris hybride. "C'était une belle opportunité de découvrir ce monde et ça s'est bien passé, je dirais", a déclaré le Gapençais à propos des essais de Bahreïn. "J'ai toujours été conscient que c'était une discipline très différente d'une certaine manière et que j'avais beaucoup de choses à apprendre, mais le défi va me motiver."

"Pour les prochains mois, le plan est de faire d'autres tests et peut-être des courses dans une deuxième catégorie. Il n'y a pas de plan précis pour le moment, mais la passion de la course est là. Pour l'instant, je veux un peu plus de temps pour moi l'année prochaine, mais en même temps j'essaie de préparer un nouveau défi."

Lire aussi :
partages
commentaires
Sophia Flörsch courtisée par plusieurs équipes en LMP2
Article précédent

Sophia Flörsch courtisée par plusieurs équipes en LMP2

Article suivant

Porsche dévoile les premières images de sa LMDh

Porsche dévoile les premières images de sa LMDh
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021