De Chaunac : "Je ne comprendrais pas que Toyota ne gagne pas"

B.D., Le Mans - Grande figure des 24 Heures du Mans et président d'ORECA, Hugues de Chaunac s'est confié à Motorsport.com en ce début de semaine mancelle, durant laquelle ses équipes sont très représentées.

Hugues de Chaunac, vous êtes présents chez Toyota, chez Rebellion, et il y a de nombreuses ORECA en LMP2. Peut-on rêver mieux pour la semaine du Mans ?

Non, mais c'est proportionnel au nombre de soucis que l'on a en même temps ! C'est une très belle épreuve, où on a beaucoup de présence ORECA. C'est évidemment une certaine fierté car ORECA devient le constructeur le plus représenté aux 24 Heures du Mans, devant Porsche. C'est une belle récompense. Et en même temps, il y a beaucoup de choses différentes à voir.

Sur les LMP2, après l'année dernière je pense que l'on a des bonnes équipes et qu'il y a tout ce qu'il faut pour que ça se passe très bien. Pour Toyota, je dirais que la logique serait que Le Mans lui revienne. Je ne vois pas pourquoi ça ne lui reviendrait pas. Je serais heureux qu'ils gagnent, et je ne comprendrais pas qu'ils ne gagnent pas.

Quant à Rebellion, il est clair qu'il faut travailler. Le premier objectif de Rebellion est d'être là dimanche. La seule obligation de Rebellion, c'est de saisir les opportunités. S'il y a des opportunités, il faut déjà être là, car tout le monde dit "Ah si Toyota a un problème…", mais il faut être là !

Quel serait pour vous le podium de rêve dimanche à 15 heures ?

Franchement, j'espère que Toyota va gagner. Et puis plus il y a de Rebellion sur le podium, mieux c'est !

Comment ORECA gère ses multiples activités sur une semaine aussi intense ?

Ça se passe bien, c'est vraiment un travail collectif, un travail d'équipe. Chacun prend sa part de sujets et de problèmes. Les nuits sont plus courtes, on fait trop de rêves !

Vous êtes toujours très proches des pilotes, et cette nouvelle semaine mancelle sera l'occasion à nouveau de nombreux partages, d'échanges d'expérience…

Il y a beaucoup d'échanges, car c'est très important de mettre les pilotes dans les meilleures conditions, et qu'ils comprennent bien ce que vous attendez d'eux. Cette année, ce qui est important pour nous c'est la fiabilité humaine et technique avant la performance. Il faut faire zéro faute.

Le futur du LMP1 sera dévoilé vendredi, est-ce quelque chose qu'ORECA suit de près ?

Tout à fait, ça nous intéresse, et on va commencer à travailler très rapidement. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24H du Mans
Circuit Circuit de la Sarthe
Équipes Toyota Racing , Rebellion Racing
Type d'article Interview
Tags hugues de chaunac, oreca