Le visionnaire Don Panoz est décédé

partages
commentaires
Le visionnaire Don Panoz est décédé
Par : Basile Davoine
11 sept. 2018 à 20:15

Le légendaire entrepreneur américain Don Panoz s'est éteint ce mardi. Il avait 83 ans.

Don Panoz aura eu un impact énorme dans le sport automobile, à travers de multiples activités. Constructeur, propriétaire d'écurie, dirigeant de série et propriétaire de circuit, l'homme d'affaires américain a énormément investi dans un domaine auquel il n'était pas prédestiné.

Magnat de l'industrie pharmaceutique, Don Panoz a toujours été animé par un ardent désir d'innovation, et la société Élan qu'il a fondée à la fin des années 60 en Irlande n'est autre que celle qui a développé le patch à la nicotine.

C'est avec cet esprit novateur que Don Panoz, issue d'une famille italienne qui a émigré aux États-Unis au début du XXe siècle, s'est lancé à l'assaut du sport automobile, et plus précisément des 24 Heures du Mans.

Le succès est vite arrivé avec les fameuses Panoz GT1 à traction avant, puis avec des prototypes. De quoi donner l'envie d'exporter, avec le concours de l'ACO, la réglementation outre-Atlantique pour créer en 1999 l'American Le Mans Series.

Il a fait vibrer Le Mans...

Panoz s'est fait un nom en sport automobile dans les années 90, aux côtés de son fils Dan qui avait racheté un constructeur irlandais, TMC Costin. De ce projet est née la Panoz Esperante GTR-1, conçue et construite par Reynard au Royaume-Uni et qui est entrée en compétition en 1997. Cette auto a connu un grand succès en ALMS avant d'être reconvertie en prototype ouvert LMP900 en 1999. Les oreilles du public sarthois en gardent forcément un souvenir ému, tant la motorisation des Panoz était à part... 

PANOZ / LMP-1 Roadster-S / 1999

PANOZ / LMP-1 Roadster-S / 1999

Photo de: Marc Fleury

En 1999, la Panoz LMP-1 Roadster-S s'est imposée à Petit Le Mans, épreuve créée l'année précédente par Don Panoz lui-même, sur le circuit de Road Atlanta, propriété de son groupe.

En fondant l'American Le Mans Series, il a bâti un véritable empire, donnant naissance par la suite au championnat IMSA Weather Tech SportsCar Championnship sous la forme qu'on lui connaît actuellement. Panoz avait des ambitions d'entrée en bourse pour ses entités, mais la crise économique l'en a empêché. Ce qui ne l'a pas évincé pour autant du sport automobile, avec un investissement toujours important.

Panoz a ainsi produit une GT2, utilisant également le nom Esperante, et victorieuse dans sa catégorie aux 24 Heures du Mans 2006 avec l'équipe British LNT Team. Panoz a également continué d'exploiter la fameuse Delta Wing, y compris après le divorce avec Nissan, mais l'ambition de lancer une DeltaWing GT ne s'est jamais concrétisée.

D'autres projets ont en revanche connu moins de succès, tels que la Panoz Abruzzi présentée au Mans en 2010, et qui aura finalement couru à seulement trois reprises. Quant au prototype entièrement électrique Green4U GT-EV, dévoilé également au Mans en 2017, il avait finalement été abandonné peu avant le début de l'été.

Hommages unanimes

La disparition de Don Panoz est évidemment marquante pour le monde de l'Endurance, et l'empreinte qu'il a laissée au Mans restera indélébile.

"Je suis particulièrement ému et triste aujourd'hui", a réagi Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest. "Lors de la dernière édition du Mans Classic, j'ai eu le privilège de piloter la Panoz Esperante GTR-1 de 1998 sur le grand circuit des 24 Heures. Cette machine était visuellement, vraiment étonnante mais au volant, elle l'était tout autant. Je m'attendais à quelque chose d'exceptionnel, et cela a bien été le cas. Aussitôt, j'avais partagé ce moment avec Don Panoz. Je lui avais envoyé une photo et un message, car nous avons toujours été proches, des partenaires, des coéquipiers de l'Endurance. J'étais fier et heureux de pouvoir lui témoigner une fois encore, mon amitié et mon respect. Cette photo était un des nombreux exemples de notre passion commune."

PANOZ / Esperante GTR-1 / 1998

PANOZ / Esperante GTR-1 / 1998

Photo de: Marc Fleury

"Non seulement, nous pouvions pour le plaisir passer des heures à échanger sur cette discipline, ces machines exceptionnelles ou ces hommes incroyables, mais lui comme moi, nous travaillions aussi ensemble pour ce sport."

"Depuis la création de l'American Le Mans Series, les liens entre l'Amérique et l'ACO se sont renforcés. Don Panoz a été le grand ambassadeur de cette relation. Suite à un parcours professionnel très riche et original, Don Panoz est peut-être venu par hasard à l'automobile et au sport automobile, mais il n'est pas resté dans ce domaine par hasard. Devenu fan de sport automobile, il a agi comme un entrepreneur. Son objectif était d'impulser et de créer des projets viables. Récemment, il travaillait encore sur un programme de 'garage 56'. Il était un visionnaire, toujours en avance. L'homme va nous manquer terriblement, l'expert tout autant. J'adresse, au nom de l'ACO, mes plus chaleureuses pensées à sa famille et ses proches."

Le directeur général du FIA WEC, Gérard Neveu, a quant à lui salué la mémoire d'une "figure de l'Endurance", avant d'ajouter : "Sa passion pour les courses de sport-prototypes ces vingt dernières années est sans équivalent, et son amour pour l'ambiance à nulle autre pareille des 24 Heures du Mans l’a conduit tout au long de cette période à une implication considérable auprès de nombre de nos concurrents."

"Il vivait au quotidien 'l'Esprit du Mans' en Amérique du Nord et a été un inoubliable ambassadeur de notre sport. Il a inspiré beaucoup d'entre nous dans le monde du sport automobile, sa passion et sa vision resteront un exemple pour nous tous."

#0 Panoz DeltaWing Racing DWC13: Katherine Legge, Sean Rayhall, Andy Meyrick

#0 Panoz DeltaWing Racing DWC13: Katherine Legge, Sean Rayhall, Andy Meyrick

Photo de: Action Sports Photography

Prochain article 24 heures du Mans
Toyota : La réglementation "hypercar" aidera les équipes privées

Article précédent

Toyota : La réglementation "hypercar" aidera les équipes privées

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC , IMSA
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités