Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
35 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL3 dans
12 Heures
:
38 Minutes
:
23 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Toyota imagine SMP en pole, Sarrazin assure que c'est impossible

partages
commentaires
Toyota imagine SMP en pole, Sarrazin assure que c'est impossible
Par :
12 juin 2019 à 14:15

Verra-t-on un prototype privé s'élancer en tête des 24 Heures du Mans ? La question peut étonner, mais Toyota assure que la possibilité n'est pas à exclure... Tandis que chez SMP Racing, l'hypothèse fait plutôt sourire pour le moment.

B.D., Le Mans - Inutile de s'en cacher, cette 87e édition des 24 Heures du Mans n'annonce pas, sur le papier, un suspense insoutenable pour le classement général à la régulière. On le sait, les Toyota officielles auront la mainmise en performance pure et c'est à une lutte interne entre les deux TS050 Hybrid que se destine le week-end à venir. Voici le décor planté dans un monde "parfait", si jamais aucun grain de sable ne vient enrayer la machine japonaise. Car Le Mans reste Le Mans, avec ses impondérables, ses surprises et ses rebondissements ; avec surtout l'impérieuse humilité qu'il faut afficher face à une telle course.

Lire aussi :

Avant de se mesurer au double tour d'horloge, les deux jours qui viennent permettront à chacun de dompter le tracé sarthois et de se préparer au mieux. À travers une séance d'essais libres ce mercredi après-midi, en premier lieu, puis trois séances de qualifications de deux heures chacune, ce soir et jeudi soir. Une formalité pour que Toyota s'octroie la pole position ? Dans les rangs de l'équipe nippone, on assure que rien n'est acquis, et que la première ligne ne sera pas un objectif absolu.

Invité par Motorsport.com à décrire l'approche qui sera adoptée par Toyota pour ces qualifications, le directeur technique Pascal Vasselon insiste sur le "calme" nécessaire. "Nous allons clairement essayer de prendre la pole position, mais toute raison gardée et en limitant le nombre d'attaques, et nous ne changerons pas le set-up de la voiture", précise-t-il. "Cela signifie que nous allons faire des tours d'attaque, mais rien de spécial. Nous allons essayer de décrocher la pole mais pas nous concentrer dessus."

Toyota s'attend à une "forte concurrence"

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050

Toyota semble donc prêt à prendre le risque – très mesuré pour une telle course – d'abandonner la pole position à une équipe privée, que ce soit Rebellion ou SMP. Et même si ces deux structures ont affiché des chronos moins rapides que l'an passé à l'occasion de la Journée Test, le clan Toyota maintient son sentiment. Peut-on imaginer une LMP1 privée en pole position jeudi soir ? "Clairement, clairement", répète Vasselon. "Nous considérons que nous allons être très fortement défiés pour la pole position et même peut-être en rythme de course. Cela n'a pas été visible pendant la Journée Test mais il vous faut leur demander pourquoi ! [rires] Mais nous nous attendons à une forte concurrence."

Lire aussi :

L'approche est donc empreinte d'une grande prudence pour le seul constructeur d'usine engagé dans la Super Saison. Presque trop prudente, si l'on se fie au regard des deux équipes privées les plus à même de rester en embuscade. Chez SMP Racing, le simple fait d'évoquer la possibilité de décrocher la pole position amuse autant qu'elle étonne.

"J'ai tendance à être plutôt réaliste, et même si je suis très optimiste… Non, ce n'est pas possible !" lâche Stéphane Sarrazin au micro de Motorsport.com. "Toyota va faire du 3'14 si c'est sec. Peut-être même qu'ils amélioreront. Mais nous, jamais de la vie. L'an dernier j'ai fait 3'19, alors admettons que l'on améliore et qu'on gagne une seconde ou deux, on n'ira pas chercher les Toyota. Ce qui est important, c'est d'être devant les Rebellion pour que dès le départ on puisse être tranquille, et qu'on puisse s'échapper. Ce serait le plan idéal, on va dire. Il y aura une belle bagarre entre eux et nous."

 
Stéphane Sarrazin, SMP Racing

Article suivant
Déçu par la BoP, Bird garde espoir chez Ferrari

Article précédent

Déçu par la BoP, Bird garde espoir chez Ferrari

Article suivant

24 Heures : Le Mans, une terre de records

24 Heures : Le Mans, une terre de records
Charger les commentaires