Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
7 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
20 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
06 Heures
:
47 Minutes
:
59 Secondes
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
56 jours

Chasser la pole n'est plus une priorité pour Alpine

partages
commentaires
Chasser la pole n'est plus une priorité pour Alpine
Par :
14 juin 2018 à 13:00

La supériorité des pneus Michelin sur un tour rapide pousse Alpine à revoir son objectif, dans une semaine où la course reste de toute manière l'absolue priorité.

#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470 Gibson: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
Nicolas Lapierre
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470

B.D., Le Mans - Cinquième de sa catégorie à l'issue de la première séance de qualifications, l'Alpine engagée aux 24 Heures du Mans en LMP2 aura l'ambition ce soir de se rapprocher des deux premières lignes, si les conditions le permettent. Néanmoins, viser la pole position à tout prix n'est plus un objectif, compte tenu de la différence de performance entre les pneus Michelin et Dunlop sur un tour. 

Cette guerre pneumatique est la nouveauté majeure du LMP2 pour cette 86e édition, et le travail effectué par Michelin porte pour le moment ses fruits. C'est au moins le cas pour les relais courts, tandis que davantage d'incertitude règne pour les relais de course. La tendance s'est confirmée mercredi soir avec la pole provisoire réalisée en 3'24"956 par Paul Loup Chatin, avec l'ORECA 07 d'Idec Sport : un record pour un prototype P2 dans la Sarthe.

Habitué à chasser le tour rapide mais relégué à 1"8 de son compatriote pour le moment, Nicolas Lapierre semble renoncer à l'idée fixe de la pole position. Si elle toujours une belle publicité pour l'équipe et le pilote qui la signent, cette pole mancelle reste de toute manière généralement anecdotique.

"On a pu faire pas mal de tours, on a testé les différents pneus dans des conditions un peu plus fraîches que ce qu'on a eu pendant la Journée Test", résume Nicolas Lapierre ce jeudi. "On manquait un peu de performance, donc ce soir on va se focaliser un peu plus là-dessus pour aller chercher quelques dixièmes, essayer d'aller chercher la première ou la deuxième ligne. Ce serait bien de partir un peu plus devant. La pole, je pense que ça ne va pas être évident, car les Michelin ont l'air un poil supérieur aux Dunlop, surtout sur un tour."

"Les Michelin ont un avantage clair sur un tour, mais je doute que cet avantage soit confirmé sur la longueur d'un relais, on verra si c'est le cas ou non pendant la course. Au vu des performances des Michelin, la pole n'est plus vraiment notre objectif numéro un, ça paraît difficilement atteignable." 

Difficilement atteignable et plus prioritaire; mais pas question de parler de renoncement total. Car Le Mans reste Le Mans, et y trouver un tour clair relève de la partie de poker, quand ce n'est pas de l'impossible. "Si jamais on a une opportunité, on va essayer de la saisir", assure Nicolas Lapierre, qui partage son volant avec André Negrao et Pierre Thiriet. "Ici, avec le trafic, on aura peut-être une opportunité qu'ils n'auront pas. Mais disons que ça ne fait plus partie de nos objectifs."

L'Alpine A470 peut en tout cas compter sur une vitesse de pointe très élevée, notamment après avoir été flashée à 339 km/h dans les Hunaudières mecredi soir. Une Vmax qui est tout simplement la troisième du plateau, même si Lapierre reconnaît "une belle aspiration" qui explique ce chiffre peut-être légèrement supérieur à la réalité.

"On est parmi les plus rapides et c'est clairement un choix aérodynamique de notre part", justifie toutefois le pilote français. "Il y a toujours un compromis entre l'appui et la traînée. Ici, avec toutes les lignes droites, on va chercher la traînée minimum, mais il n'empêche qu'il faut de la charge au freinage. Mais on est dans des valeurs extrêmes par rapport à ce qu'on voit sur le reste de la saison, on a beaucoup moins de charge que sur d'autres circuits."

Article suivant
Faire Le Mans avec une livrée mythique ? "C'est terrible !"

Article précédent

Faire Le Mans avec une livrée mythique ? "C'est terrible !"

Article suivant

Bird ébloui par le chrono foudroyant de Porsche

Bird ébloui par le chrono foudroyant de Porsche
Charger les commentaires