Porsche complète ses équipages pour Portimão et Le Mans

Porsche a bouclé ses deux équipages dans la catégorie GTE Pro pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans.

1/13

Photo de: Porsche Motorsport

2/13

Photo de: Porsche Motorsport

3/13

Photo de: Porsche Motorsport

4/13

Photo de: Porsche Motorsport

5/13

Photo de: Porsche Motorsport

6/13

Photo de: Porsche Motorsport

7/13

Photo de: Porsche Motorsport

8/13

Photo de: Porsche Motorsport

9/13

Photo de: Porsche Motorsport

10/13

Photo de: Porsche Motorsport

11/13

Photo de: Porsche Motorsport

12/13

Photo de: Porsche Motorsport

13/13

Photo de: Porsche Motorsport

Porsche a annoncé ses équipages pour les 8 Heures de Portimão et pour les 24 Heures du Mans, complétant chacun de ses duos en GTE Pro avec un troisième homme. Frédéric Makowiecki viendra épauler les habituels titulaires Gianmaria Bruni et Richard Lietz à bord de la 911 RSR #91, tandis que Michael Christensen rejoindra Neel Jani et Kévin Estre au volant de la #92. Ces équipages évolueront ensemble pour la première fois lors de la deuxième manche du championnat, prévue au Portugal le 13 juin, tandis que les 24 Heures du Mans ont été reportées au mois d'août.

"À eux six, ces pilotes comptent un total de 59 participations aux 24 Heures du Mans", souligne Pascal Zurlinden, responsable du programme Porsche. "Cette expérience est inestimable. Il ne fait absolument aucun doute que nous serons très bien placés pour l'événement phare de l'année. La course de huit heures en WEC à Portimão est le complément parfait à notre préparation intense pour les 24 Heures du Mans."

Lire aussi :

Directeur des opérations du constructeur allemand en WEC, Alexander Stehlig rappelle qu'il est "extrêmement important que les deux équipages que nous engageons au Mans disputent le plus grand nombre possible de courses ensemble". "La compréhension instinctive entre eux, connaître les préférences de réglages de chacun et la bonne interaction avec les ingénieurs jouent un rôle crucial. Avec les six pilotes en lice au Portugal, nous pourrons encore plus affiner les processus de manière à être extrêmement bien préparés pour les 24 Heures du Mans."

Le championnat 2021 du WEC s'ouvrira début mai par les 6 Heures de Spa-Francorchamps, mais le rendez-vous de Portimão offre une occasion parfaite de disposer de plus de temps de piste pour chaque pilote, puisque l'épreuve y sera d'une durée de huit heures.

"C'est génial de pouvoir partager le baquet de la #91 au Mans avec Gimmi et Richie pour la quatrième année consécutive", se réjouit Frédéric Makowiecki. "Nous formons un trio très bien rodé et nous avons toujours bien réussi nos courses. Malheureusement, ça n'a jamais suffi pour que nous remportions la catégorie au Mans, mais ça devrait changer cette année. Nous aborderons la course au Portugal avec l'objectif de peaufiner nos interactions avec notre nouvel ingénieur de course, John McGregor. Il n'y a pas beaucoup de temps pour travailler certains aspects durant la semaine du Mans, donc nous le ferons à Portimão. C'est un bon point de départ."

partages
commentaires
Ferrari pourrait se servir de son expertise F1 en Hypercar

Article précédent

Ferrari pourrait se servir de son expertise F1 en Hypercar

Article suivant

Ferrari et Porsche assurent l'avenir du GTE Pro

Ferrari et Porsche assurent l'avenir du GTE Pro
Charger les commentaires
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020