Porsche et Penske : deux grands noms réunis en Endurance !

Si l'union fait la force, Porsche et le Team Penske l'ont bien compris : les deux structures seront en charge du programme LMDh du constructeur allemand en 2023.

Porsche et Penske : deux grands noms réunis en Endurance !

Cinq mois après avoir annoncé son retour au plus haut niveau de l'Endurance, Porsche franchit un nouveau cap important dans son projet LMDh. Le constructeur allemand a décidé d'unir ses forces avec le Team Penske, dans le cadre d'un accord pluriannuel qui verra les deux entités collaborer rapidement et faire cause commune dès l'entrée en piste du nouveau prototype en 2023.

Emblématique écurie américaine à succès fondée en 1966, Penske travaillera étroitement avec les forces vives de Porsche à Weissach et sera chargé de faire rouler les deux prototypes d'usine en FIA WEC et en IMSA sous la nouvelle bannière Porsche Penske Motorsport, soit un total de quatre autos. Porsche installera également une base opérationnelle aux États-Unis, à Mooresville en Caroline du Nord, fief de Penske. La marque a l'intention de participer à l'intégralité des courses des deux championnats, au moins en 2023.

Lire aussi :

"Nous sommes ravis d'avoir réussi à nouer ce partenariat avec Team Penske", annonce Oliver Blume, PDG de Porsche AG. "Pour la première fois dans l'Histoire de Porsche Motorsport, notre entreprise aura une équipe internationale engagée dans les deux plus grands championnats d'Endurance au monde. C'est à ces fins que nous construisons les bases de l'équipe de part et d'autre de l'Atlantique. Cela nous permettra de créer les structures optimales dont nous aurons besoin pour décrocher des victoires au Mans, à Daytona et à Sebring, par exemple."

Attendue en 2023, la réglementation LMDh permettra en effet aux constructeurs qui le souhaitent de s'engager avec la même auto aussi bien en WEC qu'en IMSA et de concourir pour ces épreuves prestigieuses évoquées par le grand patron de Porsche. Techniquement, le LMDh consiste en un châssis LMP2 (Dallara, Ligier, Multimatic ou Oreca) propulsé par un moteur dont la conception reste libre, couplé à un système hybride standard pour une puissance totale maximale de 500 kW. Outre Porsche, Audi et Acura ont officialisé des projets du même type.

Cette association entre Porsche et Penske n'est pas une première puisqu'elles ont déjà œuvré ensemble entre 2006 et 2008 à l'époque de l'American Le Mans Seires avec la Porsche RS Spyder dans la catégorie LMP2. Le tandem avait conquis tous les titres durant ces trois années.

"Team Penske s'est fait un nom avec des succès presque inégalés en sport automobile", souligne Fritz Enzinger, directeur de Porsche Motorsport. "Cependant, dans la longue liste des victoires à ce jour, il manque les 24 Heures du Mans. J'espère que nous pourrons cocher cette victoire en 2023 avec Porsche Penske Motorsport. Ce serait alors la 20e victoire de Porsche dans la Sarthe, et un rêve qui deviendrait réalité."

Roger Penske ne cache pas que cette annonce fait de ce jour une "fierté pour toute l'entreprise" et que l'objectif est évidemment de conquérir "des victoires et des titres à l'avenir". En plus de ce programme officiel, Porsche précise que son futur prototype LMDh sera mis à la disposition d'équipes clientes dès la première année de son exploitation. "Ces équipes partenaires obtiendront tout notre soutien", promet Michael Steiner, chargé de la Recherche et du Développement chez Porsche. "Les connaissances acquises via notre programme d'usine seront partagées avec eux."

partages
commentaires
Jan Magnussen : 2021 était la "dernière chance" de rouler avec Kevin

Article précédent

Jan Magnussen : 2021 était la "dernière chance" de rouler avec Kevin

Article suivant

Alpine veut un changement de la BoP Hypercar

Alpine veut un changement de la BoP Hypercar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Équipes Team Penske , Porsche Team
Auteur Basile Davoine
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021