Porsche réduit sa présence au Mans à deux voitures en 2020

Porsche a retiré ses deux voitures engagées par la structure américaine CORE autosport des 24 Heures du Mans 2020.

La marque allemande engage depuis 2018 quatre 911 RSR dans la classique mancelle et comptait de nouveau faire appel aux deux voitures disputant le WeatherTech SportsCar Championship de l'IMSA pour renforcer dans la Sarthe le contingent de véhicules qui participent d'ordinaire au Championnat du monde d'Endurance de la FIA.

Lire aussi :

Cependant, les difficultés liées à la pandémie de COVID-19, qu'elles soient économiques ou pratiques, notamment en raison des incertitudes pesant sur les voyages, ont poussé Porsche à retirer les deux voitures venues d'Amérique du Nord pour se focaliser sur celles qui sont gérées par le Team Manthey. Les 24 Heures du Mans 2020, prévues pour le moment les 19 et 20 septembre, connaissent donc deux retraits de plus après le forfait du Team SRT41 (Garage 56) mené par Frédéric Sausset. 

Nick Tandy, Earl Bamber et Matt Campbell étaient attendus au volant de la Porsche #93 alors qu'un line-up 100% tricolore devait hériter de la #94, avec Patrick Pilet, Mathieu Jaminet et Julien Andlauer. Aucun changement n'est prévu pour les équipages des voitures qui restent engagées. La catégorie GTE Pro, avec ces défections, est désormais réduite à neuf voitures au total dont trois Ferrari 488 GTE, deux Corvette C8.R et deux Aston Martin Vantage GTE.

Lire aussi :

Cela semble donc ouvrir la voie à ce que la LMP1 de ByKolles et la seconde LMP2 d'IDEC Sport rejoignent la liste des participantes après avoir été placées sur celle des réservistes. Cela ferait monter à sept le nombre de prototypes inscrits en LMP1 et à 25 en LMP2, tout en assurant un total de 62 voitures au départ.

Avec Jamie Klein 

partages
commentaires
Convaincu par le LMDh, Porsche lance une "étude conceptuelle"
Article précédent

Convaincu par le LMDh, Porsche lance une "étude conceptuelle"

Article suivant

Peugeot maintient son retour en WEC malgré le dilemme Hypercar/LMDh

Peugeot maintient son retour en WEC malgré le dilemme Hypercar/LMDh
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021