1970-2017 : les 19 triomphes de Porsche au Mans

Le palmarès de Porsche au Mans est le plus fourni qui soit : 108 victoires de catégorie et surtout 19 au classement général. La marque allemande est ainsi la plus titrée de l'épreuve mancelle tout en y étant présente sous une forme ou une autre sans discontinuer depuis 1951.

1970-2017 : les 19 triomphes de Porsche au Mans

Porsche fête ce dimanche le cinquantième anniversaire de sa première victoire aux 24 Heures du Mans. À cette occasion, Motorsport.com ouvre la boîte à archives et vous propose de revivre chacun de ces succès à travers les images d'époque. 

Toutes les éditions des 24 Heures du Mans ont disponibles en version complète, ainsi que toutes les archives de l'épreuve, sur Motorsport.tv. Abonnez-vous dès maintenant.

Lire aussi :

1970 : Porsche KG Salzburg

Germany Hans Herrmann United Kingdom Richard Attwood

L'expérience accumulée par Porsche au fil des éditions précédentes, avec déjà plusieurs victoires de catégorie, sert de base solide pour préparer l'édition 1970. Le constructeur allemand réussit son pari et décroche une victoire éclatante au classement générale, réalisant même le triplé. 

1971 : Martini Racing Team

Austria Helmut Marko Netherlands Gijs van Lennep

Dès l'année suivante, pas moins de 33 des 49 voitures sont des modèles produits par Porsche ! Cette omniprésence reste d'ailleurs un record inégalé à ce jour. Et c'est donc sans surprise qu'à nouveau, une Porsche 917 KH rafle la mise. 

1976 : Martini Racing Porsche System

Belgium Jacky Ickx Netherlands Gijs van Lennep

Porsche lance l'ère des moteurs turbo au Mans en 1974 en alignant la 911 Carrera RSR Turbo 2.1. Il faut toutefois patienter jusqu'en 1976 pour qu'un bloc turbo s'impose : c'est chose faite avec la 936 Spyder. 

1977 : Martini Racing Porsche System

Germany Jürgen Barth United States Hurley Haywood Belgium Jacky Ickx

L'année suivante, l'écurie d'usine Porsche conserve son titre en rééditant l'exploit, toujours avec sa 936 Spyder mais cette fois-ci avec un équipage de trois pilotes. 

1979 : Porsche Kremer Racing 

Germany Klaus Ludwig United States Don Whittington United States Bill Whittington

En 1979, c'est une équipe cliente qui s'impose pour la première fois, avec une Porsche 935 K3. Cette victoire est également la première d'un modèle avec moteur arrière ainsi que d'une auto produite par un team privée à partir d'un modèle de série, à savoir la 911. 

1981 : Porsche System

Belgium Jacky Ickx United Kingdom Derek Bell

L'édition 1981 permet à Porsche de faire triompher une troisième et dernière fois la 936 Spyder. Cette année-là marque également le point de départ d'une incroyable série de succès consécutifs...

1982 : Rothmans Porsche System

Belgium Jacky Ickx United Kingdom Derek Bell

En 1982, Porsche fait débuter sa nouvelle 956 et signe le triplé d'emblée. Il s'agit du premier modèle Porsche doté d'un châssis monocoque en aluminium, auquel s'adjoint une aérodynamique novatrice. 

1983 : Rothmans Porsche 

Australia Vern Schuppan United States Hurley Haywood United States Al Holbert

La Porsche 956 confirme sa suprématie en 1983 et l'équipe d'usine s'offre un doublé au terme d'une édition où figurent neuf de ces modèles parmi les dix premiers !

1984 : New Man Joest Racing

France Henri Pescarolo Germany Klaus Ludwig

En 1984, les Porsche 956 trustent à nouveau les places dans le top 10 et c'est une équipe privée qui se charge de faire triompher la belle allemande. 

1985 : New Man Joest Racing

Germany Klaus Ludwig Italy Paolo Barilla Germany John Winter

Bis repetita l'année suivante, où l'on retrouve à nouveau huit Porsche à l'arrivée parmi les dix premiers. Lancia ne peut rien faire face à cette armada bien rodée et dotée d'une 956 diablement régulière. Avec sa nouvelle 962C, même l'équipe officielle est battue ! 

1986 : Rothmans Porsche

United Kingdom Derek Bell Germany Hans-Joachim Stuck United States Al Hobert 

La Porsche 962C s'impose finalement aux 24 Heures du Mans un an plus tard avec l'équipe d'usine. Ce succès ne souffre d'aucune contestation avec huit tours d'avance sur la première Porsche privée. 

1987 : Rothmans Porsche 

United Kingdom Derek Bell Germany Hans-Joachim Stuck United States Al Hobert 

Même équipe, même auto, mêmes pilotes : l'année suivante est celle de la confirmation. C'est aussi la dernière d'une série inégalée de sept succès consécutifs pour un constructeur dans la Sarthe. 

1994 : Le Mans Porsche Team

France Yannick Dalmas United States Hurley Haywood Italy Mauro Baldi

Il faut attendre le milieu des années 90 pour revoir une Porsche sur la plus haute marche du podium au Mans. En 1994, la Porsche 962 Dauer Le Mans GT, développée à Weissach à partir de la 962 C, s'impose. 

1996 : Joest Racing

United States Davy Jones Austria Alexander Wurz Germany Manuel Reuter

En 1996, Porsche développe la barquette TWR-Porsche, que le constructeur allemand n'engage pas officiellement mais confie brillamment à l'équipe privée Joest Racing. C'est un succès. 

1997 : Joest Racing

Italy Michele Alboreto Sweden Stefan Johansson Denmark Tom Kristensen

Joest et Porsche doublent la mise un an plus tard, toujours avec la même auto, et avec un équipage qui fait rêver... 

1998 : Porsche AG

France Laurent Aïello United Kingdom Allan McNish France Stéphane Ortelli

En 1998, avant que Porsche ne prenne du recul, c’est la Porsche 911 GT1-98 qui l’emporte. L'auto est dotée de la toute première monocoque en fibres de carbone conçue par Porsche. C'est aussi le premier modèle engagé par l’écurie d’usine à disposer de freins en fibres de carbone.

2015 : Porsche Team

Germany Nico Hülkenberg New Zealand Earl Bamber United Kingdom Nick Tandy

Un an après son grand retour en LMP1, Porsche fait triompher son premier prototype hybride aux 24 Heures du Mans. La 919 Hybrid propose une solution technique unique : une batterie est alimentée à la fois par un système de récupération au freinage et par une turbine couplée à une génératrice, entraînée par les flux de gaz d’échappement en sortie du moteur V4 turbocompressé. Résultat : la puissance cumulée atteint près de 900 chevaux.

2016 : Porsche Team 

Germany Marc Lieb France Romain Dumas Switzerland Neel Jani

Pour sa troisième génération, la 919 Hybrid n'est pas forcément la meilleure LMP1 du plateau. Mais la régularité et la fiabilité de Porsche sont redoutables. Le succès semble promis à Toyota, qui le voit s'échapper dans l'avant-dernier tour suite à un problème mécanique. 

2017 : Porsche Team

Germany Timo Bernhard New Zealand Earl Bamber New Zealand Brendon Hartley

En 2017, dernier tour de piste pour le programme LMP1 de Porsche. La 919 Hybrid ne se prive toutefois pas de rafler un nouveau succès au Mans ! Y aura-t-il un jour une 20e victoire ? Le constructeur allemand a lancé une étude pour s'engager en LMDh dans les années à venir... 

partages
commentaires
Les meilleures photos des 24 Heures du Mans virtuelles
Article précédent

Les meilleures photos des 24 Heures du Mans virtuelles

Article suivant

Vergne voudrait faire Le Mans avec Gasly, et l'Indy 500

Vergne voudrait faire Le Mans avec Gasly, et l'Indy 500
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021