Nicolas Prost : Vaillante et Senna, "une belle histoire"

Engagé sur la Vaillante Rebellion #31 avec Bruno Senna et Julien Canal, Nicolas Prost est sous les feux des projecteurs en LMP2. Outre l'attrait médiatique de l'équipage, ce dernier figure parmi les favoris de la catégorie.

G.N, Le Mans - Nicolas Prost n'arrête plus ces derniers temps. Comme nombre de ses compères en Formule E, il enchaîne régulièrement avec des piges en Endurance. Le Français de 35 ans, pilote chez Rebellion depuis 2009, ne s'en cache pas. "Ça enchaîne un petit peu en ce moment, mais on s'est plutôt bien organisés."

À Berlin le week-end dernier avec Renault e.dams, il est désormais au volant de son ORECA 07 floquée du logo Vaillante. "On est arrivés dimanche soir", explique-t-il. "Il y a un petit peu de fatigue, mais c'est comme ça, on ne pouvait pas faire autrement dans tous les cas. Après, le fait de conduire beaucoup, ça facilite presque la vie."

De fait, après une course dans le silence sifflant de l’électrique, il va retrouver la bruyante puissance du V8 Gibson de 600 chevaux, qui équipe son prototype engagé par Rebellion. Une voiture qu'il partage ce week-end avec Julien Canal et Bruno Senna.

Pas un souci pour le Français, habitué désormais de l'exercice : "Essence, électrique, ce n'est pas un problème. C'est passer d'une voiture à l'autre qui n'est jamais facile", précise-t-il. "Je me rappelle que quand je passais de la F1 Lotus au proto, c'était une petite habitude à prendre. Là, c'est pareil, mais avec l'expérience, c'est plus simple."

"Un grand moment"

Arrivé au Mans désormais, Nicolas Prost profite d'une exposition remarquable avec ses deux équipiers. D'une part avec la présence du logo Vaillante sur la voiture. Au Pesage, la #31 était l'une des voitures les plus remarquées.

"Je trouve ça vraiment sympa, c'est un beau projet", sourit-il. "Et puis, c'est vraiment une très belle marque, Michel Vaillant." Il a pu le constater, la marque inventée par Jean Graton il y a près de 60 ans fait toujours rêver. "C'est quelque chose d'unique, et de le mettre en face d'Alpine par exemple, c'est une belle image pour les marques françaises."

Néanmoins, l'autre détail remarqué est l'association Senna-Prost, comme une résonance du vieux duel entre l'oncle de l'un et le père de l'autre. Une aventure pleine d'émotions : "Ça fait un gros effet. Quand j'ai couru avec Bruno dans le passé, c'était déjà assez spécial. On avait partagé le podium à Londres en Formule E, c'était un super souvenir." Aussi, le podium à Silverstone, acquis par l'équipage de la #31 pour sa première course, a fait plaisir. "Là, je dois dire que pour notre première course, faire le podium ensemble, pour nos familles, c'était un grand moment, une belle histoire."

Un beau scénario qui pourrait se poursuivre au Mans, où l'équipage fait partie des favoris. "Je pense que ce qu'on a vu à Silverstone, la victoire est possible, après, il ne faut pas s'enflammer. C'est toujours une course longue et difficile, bien se préparer et rester humble. Une course propre pourrait nous permettre d'envisager la victoire." Après les essais libres et une première troisième place, la Vaillante paraît dans le rythme, ne reste plus qu'à le garder !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Sous-évènement Essais Libres
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Bruno Senna , Julien Canal , Nicolas Prost
Équipes Rebellion Racing
Type d'article Actualités
Tags 24 heures, le mans, lmp2, oreca, prototype, rebellion, vaillante