WRC
21 janv.
Événement terminé
Formule E
26 févr.
Course dans
01 Heures
:
10 Minutes
:
58 Secondes
C
E-Prix de Diriyah II
27 févr.
EL dans
18 Heures
:
52 Minutes
:
58 Secondes
Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
34 jours
WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
36 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
63 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
83 jours

Le puzzle de la catégorie hydrogène se complète

GreenGT a été officiellement choisi pour fournir les groupes propulseurs de la future catégorie hydrogène aux 24 Heures du Mans.

partages
commentaires
Le puzzle de la catégorie hydrogène se complète

Les annonces se succèdent pour la future catégorie à hydrogène aux 24 Heures du Mans. Après avoir scellé un accord inédit avec Red Bull et Oreca il y a quelques jours, l'Automobile Club de l'Ouest officialise des liens renforcés avec GreenGT, qui travaille sur le projet MissionH24 depuis plusieurs années déjà.

C'est une pièce supplémentaire du puzzle qui vient s'ajouter, puisque GreenGT se voit confier la fourniture exclusive du groupe propulseur monotype qui équipera les prototypes de la future catégorie, dont l'arrivée est programmée pour 2024. Ces blocs viendront donc s'intégrer dans le châssis préparé par le tandem que formeront Red Bull Advanced Technologies et Oreca, le tout avec des réservoirs fournis par Plastic Omnium. 

"Aujourd'hui, la future catégorie Hydrogène se concrétise un peu plus", souligne Pierre Fillon, président de l'ACO. "Le choix de GreenGT s'imposait comme une évidence. Nous travaillons ensemble depuis plusieurs années, et l'expertise accumulée au travers du programme MissionH24 bénéficiera à tous les concurrents qui désireront rejoindre l'aventure. Avec désormais une feuille de route précise et des partenaires de grande qualité, l'ACO poursuit et intensifie sa mission : être acteur de la mobilité durable." 

Lire aussi :

L'attribution de cette fourniture exclusive à GreenGT ne privera toutefois pas les futurs concurrents de se distinguer par leur travail sur la technologie hydrogène. La société suisse fournira batterie, moteurs électriques, électronique de puissance et boîte de vitesses pour chaque auto, mais pas l'ensemble du système de pile à combustible. Considérée comme le cœur de la technologie hydrogène, cette partie comportant non seulement la pile mais aussi les éléments de contrôle de puissance, les compresseurs et le système de refroidissement, restera développée par chaque concurrent.

"Il y a un peu plus de deux ans, l'ACO et GreenGT mettaient sur pied le programme MissionH24 afin de préparer l'arrivée de la catégorie Hydrogène aux 24 Heures du Mans 2024", rappelle Christophe Ricard, président de GreenGT. "GreenGT est aujourd'hui fier d'annoncer qu'il rejoint, pour la fourniture des groupes motopropulseurs des voitures électriques-hydrogène, des partenaires aussi prestigieux dans leurs domaines respectifs qu'Oreca, Red Bull Advanced Technologies et Plastic Omnium. Le défi est de taille, à la hauteur de l'engagement de GreenGT."

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Article précédent

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Article suivant

Schnitzer Motorsport proche de la liquidation après le départ de BMW

Schnitzer Motorsport proche de la liquidation après le départ de BMW
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Auteur Basile Davoine
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020
L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020 Prime

L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020

C'est sans doute passé inaperçu dans un week-end qui a vu Lewis Hamilton décrocher sa septième couronne, mais un autre titre mondial a été décerné à Bahreïn il y a une semaine. Un titre capable d'effacer les mésaventures mancelles de trois hommes ? Éternelle question.

WEC
21 nov. 2020