Toyota en pole provisoire, SMP accélère

partages
commentaires
Toyota en pole provisoire, SMP accélère
Par : Basile Davoine
13 juin 2018 à 22:06

Deux secondes : ainsi se chiffre l'écart entre Toyota et le premier prototype non hybride après les premiers essais qualificatifs des 24 Heures du Mans. Et ce n'est pas Rebellion qui mène la fronde... pour le moment !

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Vitaly Petrov, Mikhail Aleshin, Jenson Button
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1 Gibson: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dillmann
#5 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Charles Robertson, Michael Simpson, Leo Roussel
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#94 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Romain Dumas, Timo Bernhard, Sven Muller
#94 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Romain Dumas, Timo Bernhard, Sven Muller
#22 United Autosports Ligier JSP217 Gibson: Philip Hanson, Filipe Albuquerque, Paul di Resta
#29 Racing Team Nederland Dallara P217 Gibson: Frits van Eerd, Giedo van der Garde, Jan Lammers
#5 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Charles Robertson, Michael Simpson, Leo Roussel
#35 SMP Racing Dallara P217 Gibson: Viktor Shaitar, Harrison Newey, Norman Nato
#6 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Oliver Rowland, Alex Brundle, Oliver Turvey
#56 Team Project 1 Porsche 911 RSR: Jörg Bergmeister, Patrick Lindsey, Egidio Perfetti
#47 Cetilar Villorba Corse Dallara P217 Gibson: Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto, Felipe Nasr
#61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Weng Sun Mok, Keita Sawa, Matthew Griffin
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Jenson Button
#39 Graff Racing S24 Oreca 07 Gibson:Tristan Gommendy
#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre, Laurens Vanthoor, Dirk Werner
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#26 G-Drive Racing Oreca 07 Gibson: Roman Rusinov, Andrea Pizzitola, Jean-Eric Vergne
#47 Cetilar Villorba Corse Dallara P217 Gibson: Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto, Felipe Nasr
#81 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Martin Tomczyk, Nicky Catsburg, Phillip Eng
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#63 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R: Jan Magnussen, Antonio Garcia, Mike Rockenfeller
#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470 Gibson: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#99 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Patrick Long, Tim Pappas, Spencer Pumpelly

B.D., Le Mans - Au terme de la première des trois séances qualificatives, disputée de nuit ce mercredi soir, Toyota s'est installé en pole position des 24 Heures du Mans 2018. Seul constructeur engagé avec une équipe d'usine en LMP1, le team japonais n'a pas semblé forcer et martèle son besoin de préparer la course avant toute chose. 

C'est dès le premier run que les TS050 Hybrid ont mis les choses au point, Kazuki Nakajima coupant la ligne en 3'17"270 avec la #8 tandis que Kamui Kobayashi faisait de même ou presque, à un dixième près, en 3'17"377. Grand favori de cette 86e édition, Toyota n'a pas cherché à aller plus vite par la suite, laissant notamment Fernando Alonso se faire la main sur le circuit manceau dans sa configuration nocturne. 

Auteur de la référence provisoire, Nakajima a rappelé l'importance de préparer la course, tout en laissant entendre qu'une amélioration était envisageable jeudi soir en fonction des conditions météorologiques. Quelques gouttes de pluie ne sont en effet pas totalement à exclure. "C’était difficile avec le trafic, mais c’est la première position donc ça va", a confié le pilote japonais. "Nous sommes davantage concentrés sur la préparation de la course."

Dans la catégorie LMP1, tous les chronos de référence ont été signés durant les vingt premières minutes, laissant se dessiner la hiérarchie provisoire, qui doit encore être confirmée jeudi. Et derrière les deux Toyota, c'est la SMP #17 qui a pointé le bout de son nez, avec un très bon chrono réalisé par l'inévitable Stéphane Sarrazin, en 3'19"483. Ce soir, l'écart entre les machines hybrides et non hybrides se chiffre ainsi à deux secondes. "On a fait un beau tour, la voiture est bien équilibrée donc j’ai pu attaquer, sans trop de trafic. Mais l’important est d’être confiant pour la course", a réagi le pilote français.

Derrière la BR1, on retrouve les deux Rebellion, elles aussi en 3'19, confirmant la tendance qui veut que les deux structures soient relativement proches en performance pure. La R13 #1 devance la #3 grâce au chrono de Bruno Senna en 3'19"662. Suivent ensuite la BR1 de DragonSpeed et la deuxième SMP. 

En 3'22"505, ByKolles occupe la huitième place. On avait pourtant vu le prototype gris et fluo bien mieux placé, avec un tour sacrément prometteur réalisé par Tom Dillmann en 3'20"911, mais cette tentative a été annulée suite à une consommation excessive de carburant sur un tour, non conforme à la limite réglementaire. Ce dépassement a également été constaté pour la Toyota #8, avec plusieurs chronos annulés, mais pas celui de la pole provisoire. 

La première heure de ces qualifications a été marquée par les malheurs quasi ininterrompus de Manor, dont les Ginetta à moteur Mecachrome ont eu bien du mal à prendre la piste. Et c'est visiblement du côté du motoriste français que le bât blesse : un changement de bloc a eu lieu sur la #6 entre les essais libres et les qualifications, tandis que la #5 n'a pas pu démarrer et a connu quelques ratés au cours des trois premiers quarts d'heure. Les deux machines du CEFC TRSM Racing ont pu prendre la piste plus convenablement par la suite, mais la performance est lointaine, avec les 11 et 23e chronos, à 9 secondes de Toyota. 

Le LMP2 sous les 3'25 !

En LMP2, Loïc Duval a été le premier à se faire plaisir en titillant le chrono avec l'ORECA du TDS Racing, mais c'est ensuite Paul-Loup Chatin qui a fait parler la poudre. Avec un temps record, le pilote IDEC Sport a brisé la barre symbolique des 3'25 pour s'adjuger la pole position provisoire en 3'24"956. Derrière les deux teams français, on retrouve la G-Drive #26. 

Si l'on inclut l'Alpine, pas moins de cinq châssis ORECA occupent les cinq premières positions de la catégorie, tandis que la première Ligier est la #22 de United Autosports. 

Porsche frappe fort 

Du côté du GTE, le match entre Porsche et Ford est officiellement lancé, et c'est le constructeur allemand qui a frappé très fort dès le premier tour lancé. Au volant de la #91, Gianmaria Bruni a fixé une référence spectaculaire en 3'47"504, près de trois secondes plus rapide que la pole 2017 ! Paradoxalement, cette 911 RSR n'a parcouru que deux tours durant cette séance, car le pilote italien est parti à la faute au freinage de la chicane Dunlop juste après son tour rapide. La séance s'est arrêtée là pour cette auto. 

La Porsche #92 permet pour le moment un doublé provisoire pour le constructeur, devant deux Ford GT qui sont à près de deux secondes. La Ferrari #51 vient se hisser au milieu des deux armadas, mais la concurrence reste distancée, que ce soit pour BMW, Corvette ou Aston Martin, qui ne bénéficie pas tant que ça de l'ajustement de la BoP. 

En GTE Am, la Porsche #88 du Dempsey-Proton Competition a confirmé ses bonnes dispositions de l'après-midi puisqu'elle est ce mercredi soir en pole position provisoire. 

Les deux dernières séances de qualifications auront lieu jeudi de 19h à 21h puis de 22h à 00h, toujours à suivre en direct sur Motorsport.com

 24 Heures du Mans - Qualications 1

Leaders par catégorie

  # Cat. Équipe   Trs Temps
1 8 LMP1 “” Toyota Gazoo Racing

S. Buemi

F. Alonso

K. Nakajima

31 3:17.270
9 48 LMP2 “” IDEC Sport

P. Lafargue

P.-L. Chatin

M. Rojas

19 3:24.956
31 91 GTE Pro “” Porsche GT Team

G. Bruni

R. Lietz

F. Makowiecki

2 3:47.504
43 88 GTE Am “” Dempsey-Proton Racing

K. Al Qubaisi

M. Cairoli

G. Roda

25 3:50.728
Classement complet
  # Cat. Équipe Trs Équipe
1 8 LMP1 Toyota Gazoo Racing 31 3:17.270
2 7 LMP1 Toyota Gazoo Racing 33 3:17.377
3 17 LMP1 SMP Racing 24 3:19.483
4 1 LMP1 Rebellion Racing 26 3:19.662
5 3 LMP1 Rebellion Racing 27 3:19.945
6 10 LMP1 Dragonspeed 13 3:21.110
7 11 LMP1 SMP Racing 29 3:21.408
8 4 LMP1 Bykolles Racing Team 23 3:22.505
9 48 LMP2 Idec Sport 19 3:24.956
10 28 LMP2 TDS Racing 26 3:25.240
11 5 LMP1 CEFC TRSM Racing 20 3:26.246
12 26 LMP2 G-Drive Racing 29 3:26.447
13 31 LMP2 Dragonspeed 17 3:26.508
14 36 LMP2 Signatech Alpine Matmut 28 3:26.681
15 22 LMP2 United Autosports 24 3:26.772
16 37 LMP2 Jackie Chan DC Racing 26 3:27.468
17 47 LMP2 Cetilar Villorba Corse 28 3:27.993
18 38 LMP2 Jackie Chan DC Racing 27 3:27.999
19 29 LMP2 Racing Team Nederland 29 3:28.556
20 35 LMP2 SMP Racing 28 3:28.629
21 23 LMP2 Panis Barthez Competition 27 3:29.421
22 39 LMP2 Graff-SO24 29 3:29.860
23 6 LMP1 CEFC TRSM Racing 16 3:30.339
24 32 LMP2 United Autosports 26 3:30.347
25 40 LMP2 G-Drive Racing 21 3:31.291
26 44 LMP2 Eurasia Motorsport 30 3:33.532
27 34 LMP2 Jackie Chan DC Racing 20 3:33.755
28 33 LMP2 Jackie Chan DC Racing 23 3:35.237
29 50 LMP2 Larbre Competition 20 3:38.206
30 25 LMP2 Algarve Pro Racing 27 3:44.177
31 91 GTE Pro Porsche GT Team 2 3:47.504
32 92 GTE Pro Porsche GT Team 23 3:49.097
33 66 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team UK 26 3:49.181
34 68 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team USA 21 3:49.582
35 51 GTE Pro AF Corse 26 3:49.854
36 94 GTE Pro Porsche GT Team 21 3:50.089
37 93 GTE Pro Porsche GT Team 18 3:50.261
38 67 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team UK 24 3:50.429
39 82 GTE Pro BMW Team MTEK 24 3:50.579
40 69 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team USA 20 3:50.593
41 81 GTE Pro BMW Team MTEK 26 3:50.596
42 71 GTE Pro AF Corse 27 3:50.669
43 88 GTE Am Dempsey - Proton Racing 25 3:50.728
44 63 GTE Pro Corvette Racing - GM 23 3:50.789
45 64 GTE Pro Corvette Racing - GM 27 3:50.952
46 77 GTE Am Dempsey - Proton Racing 23 3:51.930
47 52 GTE Pro AF Corse 27 3:52.112
48 97 GTE Pro Aston Martin Racing 25 3:52.486
49 86 GTE Am Gulf Racing 24 3:52.517
50 54 GTE Am Spirit of Race 27 3:52.756
51 56 GTE Am Team Project 1 19 3:52.985
52 85 GTE Am Keating Motorsports 18 3:54.000
53 98 GTE Am Aston Martin Racing 26 3:54.307
54 84 GTE Am JMW Motorsport 24 3:54.384
55 95 GTE Pro Aston Martin Racing 26 3:54.780
56 70 GTE Am MR Racing 25 3:54.951
57 61 GTE Am Clearwater Racing 27 3:55.076
58 80 GTE Am Ebimotors 21 3:55.569
59 90 GTE Am TF Sport 20 3:55.661
60 99 GTE Am Proton Competition 12 4:03.107
Prochain article 24 heures du Mans
EL - Toyota en tête, Rebellion confirme

Article précédent

EL - Toyota en tête, Rebellion confirme

Article suivant

Ces BMW qui ont marqué l'Histoire des 24 Heures du Mans

Ces BMW qui ont marqué l'Histoire des 24 Heures du Mans
Load comments

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24H du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé de qualifications