Rebellion aligne une deuxième auto au Mans avec Romain Dumas

Rebellion engagera un deuxième prototype LMP1 pour les 24 Heures du Mans en juin 2020.

Rebellion aligne une deuxième auto au Mans avec Romain Dumas
Charger le lecteur audio

Rebellion a annoncé l'engagement d'une deuxième voiture pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans, ainsi que les pilotes à qui elle sera confiée. L'équipe suisse dispute l'actuelle saison du FIA WEC avec une seule R-13 – à l'exception de la manche d'ouverture à Silverstone – mais doublera ses effectifs en fin de saison. 

Le deuxième prototype LMP1 sera confié à Romain Dumas, double vainqueur de la classique mancelle, qui fera équipe avec Louis Delétraz et Nathanaël Berthon. "Je suis extrêmement content de faire partie de l’équipe Rebellion Racing pour Spa et Le Mans", se réjouit Dumas, qui va renouer avec la LMP1 pour la première fois depuis la fin de l'aventure avec Porsche. "Quand Alexandre Pesci m’a parlé de cette opportunité il y a quelques mois, je n’ai pas hésité une seule seconde. Avec mes équipiers et la R-13, nous avons une bonne carte à jouer !"

Lire aussi :

Les trois hommes auront l'occasion de préparer cette échéance puisqu'ils seront également au départ des 6 heures de Spa-Francorchamps à la fin du mois d'avril. L'autre Rebellion reste pilotée par Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato

"Nous sommes heureux de faire confiance à Romain Dumas après notre périple et succès au Dakar, recroiser nos expériences avait tout son sens !" annonce Alexandre Pesci, propriétaire et président de Rebellion Racing. "Il sera d’une aide précieuse aux côtés de ses jeunes coéquipiers de par son expérience aux 24 Heures du Mans. Nous soutenons également notre jeune et talentueux pilote suisse, Louis Delétraz pour sa toute première participation à la célèbre course mancelle ! Nous souhaitons également que Nathanaël Berthon puisse exprimer pleinement son talent dans cette 88e édition."

Louis Delétraz espère prolonger l'accord qui le lie en Formule 1 à l'écurie Haas et se prépare donc dans le même temps à participer à sa première course d'Endurance. "L’Endurance est une discipline qui m'attire depuis longtemps, je ne pouvais rêver débuter en LMP1 et en WEC dans de meilleures conditions", souligne-t-il. "Rebellion est l’une des meilleures équipes du monde, c'est une fierté de participer à mes premières 24 Heures du Mans en tant que suisse avec une équipe suisse. C’est un gros challenge que je me réjouis de relever avec Romain, Nathanaël et toute l’équipe !"

partages
commentaires
Taylor : Cadillac a un "travail inachevé" au Mans
Article précédent

Taylor : Cadillac a un "travail inachevé" au Mans

Article suivant

Ford vs Ferrari au Mans 1966 : ce qu’il s’est vraiment passé

Ford vs Ferrari au Mans 1966 : ce qu’il s’est vraiment passé