Interview
24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Rossi fait son baptême des 24h du Mans : "Très fier d'être ici"

Légende absolue de la moto, Valentino Rossi fait pour la première fois la connaissance d'un autre mythe des sports mécaniques, les 24 Heures du Mans, en tant que participant. Entre fierté et impatience d'en découdre, l'Italien, qui court au volant d'une BMW M4 LMGT3 du Team WRT, entrevoit le plaisir de parcourir le tracé sarthois.

#46 Team WRT BMW M4 LMGT3: Valentino Rossi

Après Road to Le Mans l'année dernière, enfin les 24 Heures. Ça fait quoi de faire partie de cette course légendaire ?

Je suis très content, très fier d'être ici, c'était l'un de mes objectifs à mes débuts en auto. Je crois qu'on a suivi un bon plan en faisant Road to Le Mans l'année dernière car j'ai pu apprendre la piste. J'y avais pris beaucoup de plaisir parce que j'avais pu gagner, on courait avec les pneus Michelin, qui sont très bons, et j'avais pu apprendre le tracé. On est prêts pour cette année.

Ça va être dix jours très longs, avec beaucoup de choses à faire, mais on a déjà passé un peu de temps en piste dimanche, on a fait des tests qui ne se sont pas mal passés. Je pense qu'on a un assez bon rythme, alors j'espère qu'on va pouvoir être compétitifs pour la course. On commencera à le comprendre aujourd'hui et demain, avec les essais. Ce soir, on aura les premiers essais nocturnes.

C'est clairement une course très particulière parce que le circuit est atypique, plus routier et très long. Et puis, quand on vient ici, c'est incroyable de voir l'organisation que tous les constructeurs et toutes les équipes mettent en place pour que tous les petits détails soient à 100% pour les 24 heures. On va voir. Aujourd'hui, ça va enfin commencer !

Lire aussi :

Quelle est l'importance de ta première expérience au Mans, il y a un an ?

Très grande ! Au final, on ne peut utiliser cette piste que pendant cette semaine alors ça a été une très bonne idée de faire Road to Le Mans l'année dernière, parce qu'on peut apprendre la piste, et quand je suis arrivé cette année je savais déjà où aller.

Quelle est ta partie préférée du circuit des 24 Heures ?

J'aime beaucoup ce circuit. J'ai toujours couru sur le petit circuit mais Le Mans a toujours été très bien pour moi en MotoGP. Quand on utilise le circuit long, c'est différent, c'est empreint d'histoire. Je pense que la meilleure partie, ce sont les virages Porsche. Quand on sort de longues lignes droites et de gros freinages, on arrive à la dernière partie qui ressemble plus à une piste 'normale' et il y a tous ces virages qui sont très rapides. C'est la partie que je préfère.

Je me sens très à l'aise en piste, elle me plaît beaucoup. Avant, je n'avais conduit sur le long circuit que sur simulateur, et c'est assez ennuyeux parce qu'il y a ces longues lignes droites, ça n'est pas la meilleure piste. Mais dans la réalité, c'est très bien, et surtout parce que les vitesses sont très élevées, on est à plus de 200 km/h de moyenne, tout le temps le pied au plancher. Dans la première partie, il y a beaucoup de gros freinages pour les chicanes, ce qui est très bien, mais dans le même temps il y a aussi des virages très rapides dans la dernière partie. Et puis, j'adore les longs circuits et celui-ci l'est vraiment ! J'aime ça, je me sens à l'aise et j'adore y rouler.

#46 Team WRT BMW M4 LMGT3 of Ahmad Al Harthy, Valentino Rossi, Maxime Martin

#46 Team WRT BMW M4 LMGT3 : Ahmad Al Harthy, Valentino Rossi, Maxime Martin

Photo de: Shameem Fahath

Vendredi aura lieu la parade des pilotes dans les rues du Mans : c'est la première fois de ta carrière que tu vas prendre part à une parade comme celle-ci, avec une telle ambiance ?

Oui, ça va être une première pour moi ! Tout le monde dit qu'il y a beaucoup de monde et que ça va être dingue, avec une super ambiance. Ça a parfois pu m'arriver en moto comme quand on allait en Indonésie et qu'il y avait beaucoup de monde, mais je suis très curieux de voir ça. Et j'espère y survivre ! [rires]

Lire aussi :

Tu as gagné en GT World Challenge. Ce sont des championnats différents, des pneus différents, mais est-ce que c'est utile sachant que ça reste un environnement WEC ?

Oui, cette année on court dans trois championnats différents et c'est un petit peu différent dans chacun d'eux. Il faut travailler sur des aspects différents. L'objectif est d'essayer de gagner ou de monter sur le podium dans tous les championnats. Le WEC est à part, parce que les pneus sont différents. Mais ce sont toujours de longues courses et différentes catégories partagent la piste au même moment. C'est très intéressant et j'aime beaucoup ce championnat, car c'est un championnat du monde donc le top niveau des courses d'Endurance.

Ton programme restera-t-il le même en 2025 ?

Oui, je pense que l'année prochaine, le programme restera le même.

Certains pilotes de la VR46 Riders Academy aimeraient-ils courir en WEC ou faire Le Mans à l'avenir ?

Je suis très proche des pilotes de notre Academy. Ce que j'apprends de très sympa, c'est que tous les pilotes auto sont très fans de moto, et tous les pilotes moto sont aussi très fans d'auto, de la F1 à l'Endurance. Pecco Bagnaia, Bezzecchi, Morbidelli, mon frère [Luca Marini], ils veulent tous s'essayer à l'auto. J'ai couru avec mon frère à Abu Dhabi et il est rapide, on s'est beaucoup amusés. Alors je pense qu'à l'avenir, quand ils arrêteront la moto, ils voudront eux aussi venir s'essayer à l'auto.

Propos recueillis par Basile Davoine

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL1 - Toyota mène au Mans avant les qualifications
Article suivant BMW en pole provisoire devant Cadillac aux 24H du Mans !

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France