Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
34 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Un sacrifice de performance pour sécuriser la BR1

partages
commentaires
Un sacrifice de performance pour sécuriser la BR1
Par :
3 juin 2018 à 08:00

Dallara a procédé à des modifications sur son prototype LMP1 avant les 24 Heures du Mans, mais devra faire des concessions sur le plan de la performance.

#17 SMP Racing BR Engineering BR1
#17 SMP Racing BR Engineering BR1
#11 SMP Racing BR Engineering BR1
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan
#17 SMP Racing BR Engineering BR1
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov

B.D, Le Mans - Suite à l'envol spectaculaire de Matevos Isaakyan dans le Raidillon de Spa le mois dernier, Dallara a procédé à des modifications sur le châssis de la BR1 en vue des 24 Heures du Mans. Le constructeur italien et BR Engineering avaient apporté des garanties ces dernières semaines pour éviter toute répétition d'un tel incident, ce qui passe par des ajustements à l'avant du prototype, mais également par un sacrifice de performance. 

En marge de la Journée Test, les trois BR1 – deux engagées par SMP Racing, l'autre par DragonSpeed – se sont ainsi présentées avec des ouvertures plus prononcées au niveau des arches de roues avant. Ces ouïes jouent un rôle significatif depuis de nombreuses années en LMP1, puisqu'elles sont apparues pour éviter l'accumulation de pression d'air à l'avant, susceptible de provoquer l'envol de l'auto. 

"Nous aurons désormais des ouvertures plus grandes à l'avant de la carrosserie, et nous allons abandonner la configuration d'appui aérodynamique extrême avec laquelle nous avions prévu de rouler", a confirmé Luca Pignacca, directeur technique de Dallara, à Motorsport.com. "Nous aurons plus d'appui aéro que prévu, ce qui veut malheureusement dire que nous allons perdre de la performance ici au Mans."

La FIA et l'Automobile Club de l'Ouest ont demandé à obtenir plus de données de la part des engagés en LMP1 suite aux événements de Spa. Les équipes devront ainsi ouvrir davantage leur télémétrie aux organisateurs, ce qui leur permettra de surveiller les charges aérodynamiques en temps réels. Pendant la Journée Test qui se déroule ce dimanche, les équipes doivent également fournir des données supplémentaires toutes les deux heures.

Les investigations menées après le crash de SMP Racing à Spa ont permis de mettre en avant plusieurs facteurs concordants qui l'ont provoqué. Avant de s'envoler, Matevos Isaakyan était à l'aspiration derrière une Toyota, alors qu'il venait d'effectuer un passage par les stands consécutif à une crevaison. Un seul pneu ayant été changé lors de cet arrêt, les mécaniciens ont eu très peu de temps pour nettoyer les surfaces aérodynamiques du capot avant, alors qu'il s'agit d'une procédure routinière en LMP1.

Avec Gary Watkins

Article suivant
Trafic : Alonso "sait être plus lent" pour éviter les crashs

Article précédent

Trafic : Alonso "sait être plus lent" pour éviter les crashs

Article suivant

Drapeau rouge au Mans, la séance matinale écourtée

Drapeau rouge au Mans, la séance matinale écourtée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement Journée Test
Lieu Circuit de la Sarthe
Équipes SMP Racing , Dragonspeed
Auteur Basile Davoine