Sarrazin : "Ça n'arrive peut-être qu'une fois dans une carrière de pilote"

Le pilote français de la Toyota #7 est revenu sur la pole position de son équipier Kamui Kobayashi, jeudi soir au Mans. Le temps en 3'14 de ce dernier l'a impressionné, et il en souligne le caractère exceptionnel.

G.N., Le Mans – 3'14"7. Au lendemain de la pole position remarquable de Kamui Kobayashi, nombreux sont ceux à être impressionnés par la performance du Japonais et de Toyota. Parmi eux, Stéphane Sarrazin, son équipier sur la TS050 Hybrid.

L'Alésien se montre réellement impressionné par la performance de son équipier, avec qui il partage le baquet de sa Toyota avec Mike Conway. Un sacré compliment compte tenu de son palmarès au Mans. Stéphane Sarrazin a en effet été le chasseur de pole de l'équipe Peugeot, avec trois succès consécutifs dans cet exercice entre 2008 et 2010. "En fait, après la journée test, on s'attendait vraiment à ce que ça roule très vite", précise-t-il.

Pourtant, ce n'était pas gagné, avec une piste difficile lors des premiers essais. "Mercredi, on était en manque de grip, il faisait très chaud et la piste était un petit verte. Hier soir, c'était incroyable. La piste avait un bon grip avec toutes les courses en support, beaucoup de tours, beaucoup de pneus neufs utilisés, et donc beaucoup de gomme sur la piste. La voiture a très très bien fonctionné.

Aussi, lorsque Kobayashi prend la piste après l'interruption, à 20h15, le Japonais sait qu'il tient une chance d'aller chercher le chrono absolu. À la faveur d'un tour parfaitement clair, la fusée japonaise s'est mise sur orbite sans broncher, et à une vitesse ahurissante. "On pensait à 3'15, mais Kamui a été chercher ce tour en 3'14"7 qui était vraiment incroyable."

"Exceptionnel"

Un tour "parfait", selon Kobayashi, comme une exception au Mans. "C'est rare de faire un tour qualif comme ça", poursuit Stéphane Sarrazin. "Là, il y a eu le drapeau rouge, qui a fait qu'il est parti avec moins de monde en piste. C'est rare, c'est exceptionnel de pouvoir faire un tour comme cela. Ça n'arrive peut-être qu'une fois dans une carrière de pilote."

Le Français, lui, s'est concentré sur la préparation de la course. "C'est vraiment Kamui qui avait pour mission d'aller chercher la pole", reprend l'Alésien. "Nous [les deux autres pilotes, ndlr, nous nous sommes concentrés sur la course. Il fallait absolument qu'il en profite. Il avait une bonne opportunité de le faire, d'autant qu'il est très vite depuis le début de la semaine. C'était bien qu'il le fasse."

Désormais, l'équipe Toyota semble rodée et fin prête pour la course, samedi, à 15h. "J'ai travaillé à faire des longs runs, et on a roulé très vite tout au long de la soirée. On est vraiment prêts, mais il va falloir être intelligents, réaliser une belle course, être à la haute de l'événement."

Les hautes températures subies au Mans depuis le début de la semaine ne semblent pas inquiéter Stéphane Sarrazin. "Michelin a fait super job. On est prêts pour faire ce qu'il faut. Il faut rester humble, avoir beaucoup d'humilité. Pour l'usure des pneus, on est dans notre fenêtre d'exploitation. On sait ce qu'on doit faire, ne reste plus qu'à savoir combien de relais on sera capable de faire en course."

La réponse, il l'aura dimanche, à 15h.

Découvrez les secrets des LMP1 avec Motorsport.com

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Sous-évènement Vendredi
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Stéphane Sarrazin , Kamui Kobayashi
Équipes Toyota Racing
Type d'article Actualités
Tags hybrid, kobayashi, pole position, toyota