Sarrazin - Une pole "en 3:16 ou 3:15" pour effacer le record 2008

partages
commentaires
Sarrazin - Une pole
Par : Basile Davoine
9 juin 2015 à 16:57

#2 Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid : Stéphane Sarrazin
#2 Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid: Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#7 Toyota Racing Toyota TS 040 - Hybrid: Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Kazuki Nakajima
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, Frédéric Makowiecki
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb, Frédéric Makowiecki
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas Di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro Hybrid : Lucas Di Grassi,Loïc Duval, Oliver Jarvis

Parmi le plateau actuel du LMP1, qui mieux que lui aurait pu nous parler de la pole position aux 24 Heures du Mans? Trois fois auteur du tour le plus rapide des qualifications de l'épreuve à bord de la Peugeot 908 en 2007, 2008, et 2009, Stéphane Sarrazin avait alors signé un exploit seulement réalisé avant lui par Jacky Ickx.

A bord de la "Lionne", son chrono de 3:18.513 en 2008 reste à ce jour le tour le plus rapide de l'histoire du circuit des 24 Heures du Mans dans sa configuration actuelle. Depuis, les temps au tour étaient redescendus, avec une pole décrochée l'an passé par Toyota en 3:21.

Record sans doute battu, mais dans quelle proportion?

Oui mais voilà, les grands constructeurs engagés en WEC ont travaillé d'arrache-pied durant l'hiver, et les progrès gigantesques effectués par Porsche, Audi, et Toyota dans une moindre mesure, ont rapidement été confirmés lors des deux premières manches disputées à Silverstone et Spa-Francorchamps. Désormais, une question est sur toutes les lèvres : le record de Sarrazin sera-t-il battu à l'issue de la dernière séance de qualifications jeudi soir au Mans, sur les coups de minuit?

L'intéressé, lui, en est convaincu, si les conditions climatiques le permettent : "Je pense vraiment que ce temps va être battu. Ça va rouler en 3:16, peut-être 3:15", a-t-il affirmé à Motorsport.com.

"Malheureusement, je ne pense pas que nous on puisse le faire, à moins que je coupe quelque part (rires). Ça va être délicat. Mais si la piste est rapide, oui, pourquoi pas 3:15 ou 3:16? Ils ont fait 3:21 la dernière fois [lors de la Journée Test], sachant que la piste était 4 secondes moins vite que la normale. Ça fait donc 3:17… S'ils n'ont pas tout mis… On verra!"

2008, les yeux qui brillent...

En performance pure, les TS040 Hybrid ne pourront vraisemblablement pas se hisser à la hauteur des Porsche et Audi sur un tour. Sarrazin le sait et se prépare déjà à voir sa marque être effacée.

"Les records sont faits pour être battus. C'était top de faire 3:18 à cette époque-là, mais maintenant il y a encore plus de puissance hybride, donc j'essaierai de la battre à nouveau l'année d'après!"

En 2008, le Français avait fait se hérisser le poil de tous les passionnés, les yeux rivés sur les écrans diffusant la folle progression du proto 908, se frayant un passage au milieu du trafic et de la nuit mancelle.

"C'était un super tour. Il y a eu trois poles d'affilée avec Peugeot et ce ne sont que des bons souvenirs, des moments extraordinaires", se souvient Sarrazin, les yeux brillants. "C'était une autre époque, on avait une auto fantastique. C'était vraiment énorme, que du bonheur."

Prochain article 24 heures du Mans
Audi ne chassera pas la pole face à Porsche

Article précédent

Audi ne chassera pas la pole face à Porsche

Article suivant

Photos - La deuxième journée de pesage au Mans

Photos - La deuxième journée de pesage au Mans

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Stéphane Sarrazin
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités