Sébastien Bourdais - "La Ford GT, l'équivalent d'une LMP2"

Membre de l'armada Ford Chip Ganassi Racing sur l'une des quatre nouvelles Ford GT, pour le retour au Mans du constructeur américain, Sébastien Bourdais ne tarit pas d'éloges sur sa monture.

Sébastien Bourdais - "La Ford GT, l'équivalent d'une LMP2"
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Sébastien Bourdais interviewé par Motorsport.com
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT : Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
Media round table, #68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Sébastien Bourdais
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson

Son retour aux 24 Heures du Mans après trois ans d'absence, Sébastien Bourdais l'effectue non pas au volant d'un prototype comme il en a eu l'habitude sur cette épreuve, mais bel et bien au volant d'une voiture GT, pour la première fois depuis sa toute première participation à l'épreuve en 1999, alors sur une Porsche 911 GT2 du Larbre Compétition (il avait à peine 20 ans).

Fort de son vécu, et de son expérience sur des prototypes aussi différents que la Courage C60, la Peugeot 908, ou la Dome S102.5, le Manceau sait apprécier à sa juste valeur le soin apporté au développement de la nouvelle Ford GT, qu'il a découverte fin janvier à l'occasion des 24 Heures de Daytona – pour les débuts en compétition de la voiture – puis en mars aux 12 Heures de Sebring.

"Ma foi, c'est l'une des voitures les plus sexy qui a été dessinée récemment, je pense", a-t-il confié à Motorsport.com. "Une GT de conception nouvelle, moderne, qui prend vraiment le concept GT et le met dans des conditions complètement différentes avec une demi-coque carbone inférieure et un arceau remonté sur le dessus".

"C'est une voiture, qui, conceptuellement, est quasiment, je dirais, l'équivalent d'une P2, avec un moteur porteur, des suspensions montées comme sur une monoplace avec des barres de torsions et autres", continue Bourdais, qui fera équipe avec Joey Hand et Dirk Müller sur la n°68 sur cette édition 2016. "Une voiture qui a vraiment poussé les limites jusqu'au bout et qui produit un résultat des plus sexy, on peut dire."

Cette voiture, je la compare à une œuvre d'art.

Olivier Pla.

Autre pilote tricolore partie prenante de la campagne Ford au Mans, Olivier Pla – associé à Stefan Mücke et Billy Johnson sur la numéro 66 – confie de son côté être tombé sous le charme de la Ford GT, qu'il pilote lui dans le cadre du championnat WEC habituellement.

"Cette voiture, je la compare à une œuvre d'art", a expliqué le Toulousain à Motorsport.com. "On voit qu'il y a eu beaucoup de travail, je la trouve très aboutie. La première fois que je l'ai vue, j'en suis tombé amoureux ! On dit toujours qu'une belle voiture est une voiture qui va vite, ce n'est pas toujours le cas, mais ça se vérifie avec la Ford GT".

"C'est une très bonne voiture, très travaillée en aérodynamique", poursuit Pla. "C'est une voiture qui est facile, plaisante à piloter, qui réagit bien aux changements de réglages. On a encore du travail pour la comprendre, plein de choses à essayer, mais c'est prometteur".

On rappellera que les deux autres Ford GT officielles seront pilotées par les équipages Marino Franchitti, Andy Priaulx et Harry Tincknell, et Ryan Briscoe, Richard Westbrook et Scott Dixon.

Propos recueillis par Basile Davoine et Guillaume Navarro

partages
commentaires
Nick Tandy peu surpris du brusque regain de forme des Ford
Article précédent

Nick Tandy peu surpris du brusque regain de forme des Ford

Article suivant

La pluie fige la grille provisoire des 24 Heures du Mans

La pluie fige la grille provisoire des 24 Heures du Mans
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021