Todt salue "l'harmonie" incarnée par Chase Carey au Mans

Le président de la FIA a assisté au départ des 24 Heures du Mans, donné par le nouvel homme fort de la Formule 1. Un symbole idéal à ses yeux.

Todt salue "l'harmonie" incarnée par Chase Carey au Mans
Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group
Chase Carey, PDG de la F1 agite le drapeau français pour donner le départ de la course
Chase Carey, PDG de la F1 agite le drapeau français pour donner le départ de la course
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Départ : #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Stéphane Sarrazin mène
Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Photo de famille des pilotes LMP1 avec Mark Webber, Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group, Jean Todt, président de la FIA et Pierre Fillon, président de l'ACO
Mark Webber et Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group

B.D., Le Mans - Présent pour le départ des 24 Heures du Mans, le président de la FIA, Jean Todt, était notamment aux côtés de Chase Carey. Ce dernier, qui dirige les rênes de la Formule 1 depuis le début de l'année, était le starter de la 85e édition et a abaissé le drapeau sur les soixante concurrents engagés lorsqu'ils ont pris leur envol. Un excellent signal, aux yeux de Jean Todt, alors que les deux disciplines ont parfois entretenu des rapports difficiles.

"C’est bien que Chase Carey soit là pour donner le départ, ça montre qu’il y a une harmonie entre les différents promoteurs et les différentes entités de la compétition automobile au plus haut niveau", se félicite Jean Todt au micro de France 2. "Si on est engagé avec nos responsabilités, c’est parce qu’on veut continuer d’améliorer les choses et d’avoir des idées. C’est opportun d’avoir un nouveau propriétaire des droits commerciaux de la F1 qui vient avec des idées et qui essaie d’abord de comprendre ce qu’il se passe. Il a acquis beaucoup de choses dans ses expériences précédentes qui peuvent apporter beaucoup à la Formule 1."

L'espérance d'un constructeur français en LMP1

Au lendemain des premières annonces faites par l'ACO concernant le futur règlement LMP1, prévu pour 2020, le président de la FIA n'a pas évité le sujet, crucial pour l'avenir du WEC notamment. Ce futur règlement se veut être toujours tourné vers les nouvelles technologies, mais a également l'intention de répondre aux inquiétudes des constructeurs au sujet de la réduction des coûts.

"On sait très bien que c’est un choix important pour un constructeur de s’engager dans une discipline, et le Championnat du monde des voitures de sport, c’est un championnat qui allie beaucoup la technologie, avec des technologies fascinantes", souligne Jean Todt. "Je rappelle que, pendant de nombreuses années, le vainqueur avait un moteur diesel, ce qui était impensable auparavant. L’idée, à partir de 2020, c’est d’avoir des règlements avec une vision beaucoup plus large du futur de l’automobile. La compétition automobile doit être un laboratoire."

Difficile néanmoins de savoir si ces annonces seront suffisamment convaincantes pour les constructeurs, aussi bien pour convaincre ceux actuellement engagés - Porsche et Toyota - de rester que pour attirer de nouveaux.

"Je regardais tout à l’heure la coupe qui a été rendue et qui sera donnée demain au vainqueur des 24 Heures, on a gagné en 1992 et 1993 avec la 905", rappelle Jean Todt, artisan du succès de Peugeot au Mans au début des années 90. "Il y a des cycles, des constructeurs arrivent, repartent et j’espère qu’un ou plusieurs constructeurs français décideront de revenir rapidement dans le Championnat du monde d’Endurance." 

partages
commentaires
Gavin craint que la course en GTE Pro ne soit "influencée par les P2"

Article précédent

Gavin craint que la course en GTE Pro ne soit "influencée par les P2"

Article suivant

ByKolles mis au tapis par son moteur

ByKolles mis au tapis par son moteur
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021