Tony Kanaan, un rookie de 42 ans !

Appelé à remplacer au pied levé Sébastien Bourdais, blessé, le Champion IndyCar 2004 et vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis 2013 découvre les 24 Heures du Mans.

Tony Kanaan, un rookie de 42 ans !
Tony Kanaan, Ford Chip Ganassi Racing
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Tony Kanaan
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Tony Kanaan
Tony Kanaan, Ford Chip Ganassi Racing, Jose Maria Lopez, Yuji Kunimoto, Toyota Gazoo Racing
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Tony Kanaan
Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing Honda
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Tony Kanaan
Rubens Barrichello, Racing Team Nederland
#69 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Ryan Briscoe, Richard Westbrook, Scott Dixon, #68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Tony Kanaan, #67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani

Tony Kanaan fait donc ses débuts dans la classique mancelle au volant de la Ford GT #68, qu'il partage avec Dirk Müller et Joey Hand, vainqueurs l'an dernier. Une situation de débutant que le Brésilien de 42 ans n'a plus l'habitude de connaître !

"C'est fun ! Je n'ai jamais pensé qu'à cet âge-là je serais encore considéré comme un rookie. Je suis vraiment content d'être là, même si évidemment ce sont des circonstances difficiles après ce qui est arrivé à Seb, mais quelqu'un devait le remplacer", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

Kanaan a été appelé le dimanche des qualifs de l’Indy 500 (soit le lendemain de l’accident de Bourdais) dans le bureau de Chip Ganassi, qui est aussi son patron en IndyCar. Le Brésilien a avant tout tenu à contacter le Manceau.

"Je suis allé lui parler quand cette idée est venue, et que Chip m'a invité à le remplacer, et la meilleure chose qu'il m'a dite est qu'il ne voyait personne d'autre de mieux pour piloter cette voiture. Je suis très content d'être ici. C'est un rêve qui devient réalité, et dans une très bonne voiture."

N'ayant pas participé à la Journée Test, il y a un peu plus d'une semaine, Tony Kanaan a donc dû effectuer des tours dans le simulateur de l'ACO pour s'habituer au tracé manceau, ainsi qu'aux différentes règles régissant les 24 Heures du Mans. Un travail utile, mais qui ne remplace pas le temps de piste.

"Le simulateur aide au niveau du trafic, même si j'ai déjà fait plusieurs courses de 24 heures, mais l'important c'était d'apprendre le circuit. Je n'avais jamais vu ce circuit avant, au moins maintenant je sais comment faire pour sortir des stands ! Le temps de piste sera très important aujourd'hui, on n'en aura pas beaucoup mais bon, c'est comme ça."

Kanaan retrouve également en piste ce week-end une vieille connaissance, puisque Rubens Barrichello effectue également ses débuts aux 24 Heures du Mans cette année ! Les deux pilotes avaient fait équipe en IndyCar en 2012, et se connaissent depuis de nombreuses années.

"Il est même plus vieux que moi, c'est encore mieux ! On est vraiment de bons amis, c'est presque comme un frère pour moi. C'est drôle, on arrive et on est rookies la même année au Mans. Il a toujours voulu faire cette course et l'opportunité est venue pour lui cette année comme pour moi, c'est amusant."

Son équipier en IndyCar, Scott Dixon, a fait ses débuts l'an dernier au Mans, lui a-t-il donné des conseils ? "Scott m'a dit que ça serait difficile, ce qui n'a pas beaucoup aidé, je le savais déjà (rires) !"

partages
commentaires
Lucas Di Grassi forfait pour Le Mans

Article précédent

Lucas Di Grassi forfait pour Le Mans

Article suivant

24 Heures du Mans : records imbattables et records à battre

24 Heures du Mans : records imbattables et records à battre
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021