Toyota a "coché la dernière case" avant les 24H du Mans

Grand favori à sa propre succession aux 24 Heures du Mans, Toyota était le week-end dernier en Belgique pour un ultime roulage.

Toyota a "coché la dernière case" avant les 24H du Mans

À quelques jours de la Journée Test des 24 Heures du Mans, Toyota a bouclé ses derniers préparatifs avant de rejoindre l'Hexagone. Le constructeur japonais, triple tenant du titre dans la Sarthe, était le week-end dernier à Spa-Francorchamps pour effectuer un shakedown de ses deux Hypercars. Le but était de vérifier le bon fonctionnement de tous les systèmes sur les GR010 qui se lanceront pour la première fois à l'assaut du circuit manceau, dont le double tour d'horloge aura lieu les 21 et 22 août prochains. 

Chacune des deux autos a bouclé environ 200 kilomètres en Belgique samedi et dimanche dernier, aux mains de Brendon Hartley et Kamui Kobayashi. La pluie qui a touché le Toboggan des Ardennes le samedi a retardé le programme initialement prévu, qui s'est achevé dimanche midi. 

"Le shakedown s'est bien déroulé, et sans surprise", fait savoir le directeur technique Pascal Vasselon. "Nous avons fait des vérifications des différents systèmes pour être certains que tout soit en ordre avant la Journée Test au Mans. Tout s'est bien passé, malgré la météo typique de Spa, et nous avons donc coché la dernière case de nos préparatifs pour Le Mans. Nous avons hâte de débuter l'épreuve par la Journée Test."

Après ce shakedown, les deux Hypercars ont regagné les ateliers de Toyota à Cologne, en Allemagne, d'où partira l'ensemble du matériel pour rejoindre directement Le Mans. Le circuit de Spa est un lieu de rendez-vous traditionnel pour l'équipe avant de participer à 24 Heures puisqu'il se situe à moins d'une centaine de kilomètres de son usine.

Il s'agit d'un roulage habituel, et qui était déjà programmé avant que des préoccupations liées à la fiabilité n'émergent lors de la manche de WEC disputée le mois dernier à Monza. Des soucis d'électroniques avaient notamment affecté la Toyota #7, partagée par Kamui Kobayashi, Mike Conway et José María López, tandis que la #8 de Brendon Hartley, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima avait rencontré des problèmes de système d'essence. 

La Journée Test des 24 Heures du Mans aura lieu dimanche prochain, en l'absence de deux des pilotes du giron Toyota, Sébastien Buemi et le réserviste Nyck de Vries, tous les deux retenus à Berlin pour la finale de la Formule E. La véritable semaine mancelle débutera dans la foulée, avec les premiers essais libres le mercredi 18 août. 

Propos recueillis par Gary Watkins

partages
commentaires
Quelle tribune choisir pour les 24 Heures du Mans ?

Article précédent

Quelle tribune choisir pour les 24 Heures du Mans ?

Article suivant

Lamborghini envisage le LMDh pour 2024

Lamborghini envisage le LMDh pour 2024
Charger les commentaires
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021