Toyota domine la Journée Test, ORECA impressionne

Au soir de la Journée Test, avantage Toyota, qui a impressionné en signant des temps plus rapides qu'en 2016, dès le début de l'après-midi. Porsche n'est pas loin, tandis que l'hégémonie ORECA est impressionnante en LMP2.

G.N., Le Mans - Il ne s'agit que de tests, certes. Toutefois, quitte à montrer que l'on est à l'aise, autant le faire rapidement, histoire d'envoyer un message. Était-ce l'idée de Kamui Kobayashi, sur la Toyota #7 ce dimanche après-midi ? Vers 14h40, ce n'était pas l'heure de la sieste en tout cas pour le Japonais. Profitant d'un trafic clair, le pilote de la TS050 Hybrid s'est vite montré le plus rapide.

Un temps canon en 3'18'3, vite transformé dès la boucle suivant en 3'18'128. Soit un tour plus vite que la qualification de 2016, et les 3'19"733 de Neel Jani sur Porsche, mais une seconde et demie de moins que les 3'16"887, record du circuit. De quoi s'attendre à des tours très rapides lors des qualifications dans deux semaines, si le temps le permet. En cette Journée Test, si le ciel s'est voilé en cours d'après-midi, le temps était idéal pour enchaîner les tours. Ni trop chaud, ni frais, encore fallait-il ne pas se tromper de cheval, celui de préparer la voiture pour la course, et non impressionner la concurrence.

C'est là où Toyota impressionne cependant, dans sa capacité à placer ses trois voitures, sans efforts apparents, aux trois premières places de la feuille des temps ce dimanche. Derrière la #7, on retrouve la #8 et la #9, cette dernière étant en mode "apprentissage" pour José María López et Yuji Kunimoto. Pas question cependant de se perdre en pronostics pour le moment. Les Porsche n'étaient pas non plus larguées, et la force de frappe de Zuffenhausen est bien connue, probablement que le jeu est encore caché au sein de l'écurie allemande.

Ving minutes après les temps de Kobayashi, la séance était interrompue suite à la sortie de piste d'Éric Maris sur la Ligier #33. Un incident vite classé, les essais reprenant dès 15h10. Pendant ce temps, la ByKolles, discrètement, se retrouvait dans le rythme des meilleures LMP2, même s'"il reste beaucoup de choses à faire", confiait Dominik Kraihamer juste avant la reprise. Ce sera également une LMP2 qui va mettre fin à la session avec la fuite d'huile de la Manor #25 à 15 minutes de la fin de journée, avec un drapeau rouge déployé pour éviter toute sortie de route.

Notons cependant le passage dans le bac à gravier de Yuji Kunimoto en milieu de séance à Mulsanne. L'apprentissage se poursuit donc pour le jeune pilote japonais, qui se montre encore un peu fébrile sur la piste sarthoise.

Alpine tire en premier

En LMP2, très vite, l'ORECA du G-Drive #26 prenait le meilleur sur les autres, signant un temps en 3'29"585 plus rapide encore que le record signé le matin même. Une performance due au pilote multi-tâche Laurens Vanthoor, très à l'aise au volant de sa 07. Dès la reprise de la séance, après le premier drapeau rouge, c'était au tour d'Alex Brundle sur la voiture #37 du Jackie Chan DC Racing, qui s'offrait un temps en 3'28"104. Une performance qui appuyait la domination de la firme de Magny-Cours sur le plateau. 

Nelson Panciatici, sur l'Alpine #35, signait vers 16h30 une nouvelle marque record en 3'28"145. Un temps qui se rapproche du rythme de la Rebellion R-One l'an dernier, et qui l'aurait placé en quatrième position sur la grille de départ du Mans en 2007, entre les Peugeot 908 et les Audi R10.

En toute fin de séance, c'était au tour de Jean-Éric Vergne de tenter d'aller chercher un chrono. Le Français signait un 3'28'844 démontrant son acclimatation au circuit du Mans. Derrière, on retrouve les concurrents attendus : Manor, Rebellion, TDS, G-Drive, et Jackie Chan DC Racing. Détail intéressant, des 25 voitures engagées en LMP2, les 13 ORECA se sont placées devant, loin devant les Ligier, Dallara et Riley présentes en piste.

Calme plat en GTE

Pas de grande révolution en GTE cependant pour le moment. Très vite, les Porsche se sont installées en tête sans pour autant chercher à affoler les chronos. Sur cette journée, comme l'expliquait Frédéric Makowiecki samedi : "On cherche à faire une voiture facile, on ne va pas regarder ce que font les autres."

Pour Ferrari, Ford, Corvette et Aston Martin, c'était effectivement la même rengaine, et, loin des temps de 2016, l'ensemble des voitures restait dans une moyenne de temps proche des 3'54. Les Aston Martin suivaient à moins d'une seconde. Une jolie performance pour les voitures britanniques dans un climat de deuil pour les ressortissants de Sa Majesté, suite aux attentats à Londres.

 

Néanmoins Corvette finissait par sortir du lot en signant dans la dernière demi-heure un temps remarquable, en 3'54"701 via Oliver Gavin sur la #64. Le drapeau rouge sorti en fin de séance ne donnera pas l'occasion aux concurrents du GTE Pro d'améliorer.

Derrière, Ferrari et Ford suivaient un peu plus loin. Le spectre de la BoP se fait pourtant ressentir et l'on peut craindre que les constructeurs aient préféré temporiser avant la semaine de course. De fait, la journée était studieuse et seule une excursion hors-piste à Mulsanne de Nicki Thiim sur l'Aston Martin #95 venait sortir de sa torpeur le peloton Pro. Pour avoir une vraie idée des forces en présence, il faudra donc patienter jusqu'au mercredi 14 juin.

En GTE Am, c'était également une journée de travail qui était respectée. De façon plutôt intéressante, Pedro Lamy sur son Aston Martin dépassait Fernando Rees et la Chevrolet Corvette de Larbre Compétition en tête du peloton. Un temps signé dans les dernières minutes. Ces voitures devancent la Porsche du Proton Racing et la Ferrari du DH Racing. Une catégorie qui se tout de même en une seconde pour 11 de ses voitures. Voilà qui promet pour la course. 

 Journée Test

  # Cat. Équipe Pilotes Temps Trs
2 7 LMP1  Toyota Gazoo Racing

Mike Conway

Kamui Kobayashi

Stéphane Sarrazin

3'18"132 94
1 8 LMP1  Toyota Gazoo Racing

Anthony Davidson

Kazuki Nakajima

Sébastien Buemi

3'19"290 103 
3 9 LMP1  Toyota Gazoo Racing

Nicolas Lapierre
José María López

Yuji Kunimoto

3'21"455 105 
4 2 LMP1  Porsche Team

Timo Bernhard

Earl Bamber

Brendon Hartley

3'21"512 74 
5 1 LMP1  Porsche Team

Neel Jani
André Lotterer
Nick Tandy

3'22"100 81 
6 35 LMP2  Signatech Alpine Matmut

Nelson Panciatici
Pierre Ragues

André Negrão

3'28"146 70 

L'intégralité des chronos est ici

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement Journée Test
Sous-évènement Dimanche
Circuit Circuit de la Sarthe
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags gte, le mans, lmp1, lmp2, prototype